LA DIPLOMATIQUE D'ABIDJAN - Contenu
LDA Journaliste

LDA Journaliste

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ethiopian Maintenance & Engineering Services, le plus grand et le plus ancien centre de maintenance aéronautique d'Afrique est devenu le premier en Afrique à pouvoir réparer le moteur GEnx, qui équipe le Boeing 787. Le premier moteur GEnx réparé sur le site d’Ethiopian Maintenance & Engineering Services fait de la compagnie aérienne l'un des très rares ateliers de réparation GEnx du réseau mondial GE MRO.

M. Tewolde GebreMariam, DG du groupe d’Ethiopian Airlines, a commenté cette nouvelle compétence : «Nous sommes ravis d’être le premier fournisseur de services MRO en Afrique avec la capacité d’effectuer des réparations de niveau modulaire sur le moteur GEnx, le dernier des moteurs GE qui équipe le Boeing 787, l’avion commercial à la pointe de la technologie.

Nous faisons des investissements supplémentaires dans le renforcement de nos capacités afin de pouvoir procéder à des révisions complètes du moteur GEnx d’ici la mi-2019.

Cette capacité récemment développée nous permettra de réviser les moteurs GEnx de notre flotte de Boeing 787, mais également ceux d’autres compagnies aériennes dans le monde exploitant des Boeing 787 équipés du moteur GEnx. Je voudrais exprimer ma gratitude à General Electric pour nous avoir confié la responsabilité de réparer les moteurs GEnx sur notre site de maintenance et féliciter notre équipe MRO pour cette remarquable réalisation, pour leur travail acharné et pour leur dévouement continu».

Ethiopian Maintenance & Engineering Services effectue la maintenance des fuselages, des moteurs, de divers composants sous l’approbation de l’Autorité éthiopienne de l’aviation civile. Ses installations de maintenance de bases ont l’agrément de la FAA PART 145 Repair Station depuis 1968 et sont actuellement approuvées pour la maintenance des modèles d’appareils B737, B757, B767, B777, B787, Q400 et A350. Ethiopian MRO détient également l’agrément EASA PART 145 pour la maintenance des bases et des lignes à Addis-Abeba pour les modèles B737NG, B757, B767 et B777. Le centre de base possède aussi l'accréditation de Boeing et de Bombardier en tant que centre de services agréé.

 

Daniel Coulibaly

 

 

Comment

Fin de suspens? Le publicitaire ivoirien Fabrice sawegnon, PDG du groupe Woodoo, engagé dans les élections municipales du samedi 13 octobre dernier dans la circonscription du Plateau, a reconnu sa défaite lundi. Dans un message publié sur sa page facebook, M. Sawegnon indique que les résultats provisoires en sa possession ne lui sont pas favorables. Ce qui vient mettre fin a de vives polémiques qui, depuis dimanche, autour de cette circonscription, où l'adversaire de Sawegnon, Ehouo Jacques du PDCI, commençaient à dénoncer une tentative de fraude.

Ci-après l'intégralité de la déclaration de Fabrice Sawegnon.   

Chers parents

Chers frères et sœurs
Chers amis
Habitants du Plateau

Il y a 4 ans, j'ai répondu à votre appel avec pour ambition d'améliorer votre cadre et vos conditions de vie.
Je souhaitais, avec notre projet Le Renouveau, transformer le Plateau, notre centre d'affaires, lui redonner fière allure et le projeter dans l'avenir, à l’image des villes les plus modernes du monde.
Cet engagement pour mes parents ne répond à aucun positionnement politique. Il marque ma volonté de servir ma communauté grâce à une meilleure gestion de la chose publique, avec plus de transparence, plus d’efficacité et plus de créativité.

Ce projet ambitieux, nous y avons cru. Nous l'avons porté ensemble contre vents et marrées.
Les derniers développements de l’actualité dans notre commune ont marqué le retour des vieux démons. Mon équipe et moi avons dû faire face au discours identitaire, à la haine, au mensonge et à la violence. Le domicile de ma mère a même été caillassé.
« Agir avec le cœur » est la seule réponse que mérite la Côte d'ivoire, notre pays, face à ces comportements déviants.
Aux médisants, je donne un peu d'amour.
Aux tribalistes, j'offre ma fraternité.

Vous vous êtes massivement mobilisés pendant cette belle campagne menée à travers tous nos quartiers.
Mes représentants m’informent que les derniers dépouillements ne sont pas en notre faveur. Malgré tous les éléments de recours documentés dont nous disposons, j’estime que nul engagement, nulle conviction ne vaut la paix et la stabilité.
Je veux donc prendre acte de ces remontées et remercier les habitants du Plateau, ainsi que l’ensemble des personnes qui croient en moi.
Merci à ma magnifique team, qui a porté Le Renouveau.
Je continuerai d’être présent à vos côtés.

Je vous aime.
FS

Comment

[Article actualisé progressivement]

La Commission électorale indépendante a procédé, dimanche, à la proclamation des premiers résultats des élections régionales et municipales couplées du samedi 13 octobre en Côte d’Ivoire, largement dominées par le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir).

Pour les municipales, sont déclarés vainqueurs :

Abobo: Bakayoko Hamed (RHDP)

Aboisso : N’gouan Jérémie Alfred (PDCI)

Attécoubé : Danho Paulin Claude (RHDP)

Bonoua: Amethier Jean-Paul (PDCI-RDA)

Assinie Mafia: Hypolite Ebagnitchié (Indépendant)

Adiaké: Sié Hien Yacouba (RHDP)

Yopougon : Gilbert Kafana Koné (RHDP)

Bouaké: Djibo Nicolas (RHDP)

Cocody : Jean-Marc Yacé (PDCI-RDA)

Agou : Agnès Monnet (FPI)

Bocanda : Kramo Kouassi (RHDP)

Dimbokro : Bilé Diemeleou (RHDP)

Abengourou : Amoakon Banga (PDCI),

San-Pedro : Anoblé Felix (RHDP)

Mayo : Baflan Laure Epse Donwahi (PDCI)

Bouna : Ouattra Bouraima (RHDP)

Ferkessedougou: Ouattara Kaweli (Indépendant) élu

Tengrela: Bakary Ballo (RHDP)

Gbon: Touré Alpha Yaya (Indépendant)

Boundiali : Koné Mariatou (RHDP)

Toulepleu: Zion Kah Dénis (PDCI-RDA)

Au niveau des régionales, sont déclaré admis :

Kabadougou : Koné Souleymane ( RHDP)

Folon : Cissé Sindou (RHDP)

Agneby Tiassa: Dimba N’gou Pierre (RHDP)

Mé : Achy Patrick Jérôme (PDCI RDA- RHDP)

San Pedro: Beugré Donatien (PDCI-RDA)

Gbêkê : Mangoua Jacques (PDCI)

Gontougo : Kobenan Kouassi Adjoumani (RHDP)

Cavally : Ouloto Anne Desirée (RHDP)

Tonpki : Mabri Toikeusse Albert Abdallah (RHDP)

Bagoué : Siama Bamba (RHDP)

Poro : Coulibaly Tiémoko Yadé (RHDP)

Gôh : Djedje Bagnon Joachim (RHDP)

Bélier : Yeboué Kouamé Kouassi Pascal (PDCI)

N’Zi : KOFFI N’Guessan (Indépendant)

Comment

Dans un dossier publié par la revue médicale The Lancet, vendredi, des gynécologues relèvent que le nombre de naissances par césarienne a quasiment doublé dans le monde en 15 ans, passant de 16 millions en 2000 (12% des naissances) à 29,7 millions en 2015 (21%).

D’après cette étude basée sur les chiffres de l’OMS et de l’Unicef, on estime entre 10 et 15% la proportion de césariennes absolument nécessaires pour des raisons médicales mais 60% des 169 pays passés en revue se situent au-dessus de cette fourchette, tandis qu’un quart des pays sont en dessous, mettant en danger la mère et l’enfant.

Dans 15 pays, plus de 40% des naissances ont lieu par césarienne. « La forte augmentation des césariennes – pour l’essentiel dans des environnements aisés et sans raison médicale – pose problème à cause des risques associés pour la mère et l’enfant », souligne la coordinatrice de l’étude, la professeure Marleen Temmerman, de l’université de Gand (Belgique) et de l’université Aga Khan de Nairobi (Kenya).

« Dans les cas où des complications surviennent, les césariennes sauvent des vies et nous devons favoriser l’accès des femmes [à cette opération] dans les régions pauvres, mais nous ne devrions pas en abuser », ajoute-t-elle.

 

Comment

Leroy Merlin, leader français spécialisé dans l’amélioration de l’habitat et du cadre de vie, a ouvert sa première boutique digitale sur Jumia à l'intention des Ivoiriens, selon un communiqué transmis à Ladiplomatiquedabidjan. C'est la toute première boutique de l'enseigne française en Afrique.

Jumia dont l’objectif est de faciliter les achats sur internet et de mettre à la disposition des ivoiriens la plus large gamme de produits possible offre "à portée de clique" des produits identiques à ceux présents dans l’ensemble des magasins Leroy Merlin en Europe.

Ainsi, après l’Europe, l’Asie et l’Amérique du sud, Leroy Merlin dépose ses valises en Côte d'Ivoire à travers sa boutique digitale sur www.Jumia.ci avec une première sélection couvrant plusieurs univers de la maison : Éclairage, Quincaillerie, Salle de bain, Cuisine, Jardin... Les ivoiriens pourront donc commander les produits et se faire livrer directement à domicile sans aucune contrainte avec une garantis de 12 mois minimum.

L’arrivée de Leroy Merlin a été rendue possible grâce à une collaboration étroite entre JUMIA Côte d'Ivoire et ADEO, maison mère de l’enseigne. Cette nouvelle collaboration a pour ambition de satisfaire les besoins croissants du marché ivoirien pour des produits aux normes européennes, garantis, avec un excellent rapport qualité prix.

A propos de cette arrivée sur le marché africain et ivoirien, Francis Dufay, Directeur Général de Jumia CI tient à préciser : "Leroy Merlin et Jumia partagent les mêmes valeurs, nous cherchons à améliorer la vie de nos clients en leur proposant des produits de qualité, innovants et au juste prix. Nous sommes très heureux d’offrir à nos clients Ivoiriens l’accès au produits Leroy Merlin ».

 

Daniel Coulibaly

Comment

Ouverte   le   jeudi   27   septembre   2018,   la   2ème   édition   du   Salon     africain   des assurances (Sada) a fermé ses portes le samedi 29 septembre 2018, à l’espace Latrille Event, sis dans la commune de Cocody. Cette initiative d’Orassu Groupe a pour objectif de mettre sur une même plate-forme les populations et les sociétés d’assurance, afin de permettre au secteur de prendre son envol et améliorer le taux de pénétration national estimé à environ 1,4%.

La cérémonie de clôture a été simple et laconique. Elle s’est faite à l’américaine dans les jardins de l’Espace Event. Les organisateurs ont voulu innover en sortant des clichés protocolaires d’une cérémonie habituelle.

« Merci pour cette aventure. Ce salon est « un bébé » qui fait ses quatre pattes.C’est une deuxième épreuve, mais nous tirons les leçons de chaque édition pour nous améliorer. Nous espérons que les autres éditions seront plus meilleures», s’est exprimée Valérie Kouamé, commissaire générale du salon, et directrice générale d’Orassu Groupe, encourageant visiteurs, exposants et chefs d’entreprises à faire confiance au Sada pour les éditions à venir.

Cette année, le Sada avait pour thème : « LES ASSURANCES EN CÖTE D’IVOIRE».   Lequel   a   été   débattu   à   travers   quatre   panels   :   l’assurance   dans   l’économie ivoirienne ;   faut-il  désespérer  des  compagnies   d’assurances  ? ;  Je  ne  suis pas salarié, ai-je droit à une assurance santé ?; Modalité d’indemnisations en assurance: responsabilité civile et l’assurance caution, une solution pour les PME-PMI ? A celas’ajoutent des rencontres B2B, des stands d’exposition, une tombola et un diner gala pour une levée des fonds, afin de contribuer à la lutte contre le diabète et une remise de prix aux meilleures sociétés d’assurance.

Il   convient   de   souligner   que   le   Sada   est   une   plateforme   de   valorisation   des assurances,   de   facilitation   d’accès   aux   assurances   et   de   création   d’espace   de rencontre entre assureurs et populations. Cette édition avait pour parrain monsieur le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, avec la présence remarquable de la direction des assurances, de l’Asaci et plusieurs compagnies d’assurances et de la société civile

 

Daniel Coulibaly

 

Comment

Le Pr Dion Simon, représentant le ministre Albert Mabri Toikeuse de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a procédé au lancement du prix-PASRES(programme d’appui stratégique à la recherche scientifique) du jeune chercheur en sociologie et anthropologie, le jeudi 27 septembre à l’Université Félix Houphouët Boigny-Abidjan. 

Financé par le centre de recherche suisse, le prix PASRES s’adresse aux doctorants en sociologie âgé de 27 ans et les post doctorants âgé de 35 ans ayant plus de 5 ans d’expériences. Il est composé de deux prix: le prix d’excellence du jeune chercheur en sociologie et anthropologie (3 millions FCFA) et le prix du meilleur doctorant en sociologie et anthropologie (1 million de Fcfa).

L’objectif est de contribuer à la relève des enseignement-chercheurs et chercheurs en sociologie et anthropologie en Côte d’ivoire.

«Les jeunes chercheurs représentent l’avenir de la recherche et de l’enseignement supérieur; ce sont eux qui vont assurer la relève scientifique en Côte d’Ivoire(…) », a indiqué le Pr Dion Simon, directeur de cabinet du ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, saluant cette initiative au profit de la communauté scientifique.

 "le PASRES s’est engagé, depuis quelques années, dans la promotion de l’innovation technologique et sociale à travers l’institution de plusieurs prix en partenariat avec des sociétés savantes locales et ouest africaines. ", a fait savoir le secrétaire exécutif du PASRES, le Pr Sangaré Yaya.

Pour sa part, le président du comité de pilotage,  le Pr Biaka Zasseli, souhaite que ce prix soit un outil de stimulation pour « une saine émulation entre les chercheurs » par la célébration de l’excellence et du mérite.

Les documents à fournir pour les dossiers de candidature sont disponibles sur le site : www.csrs.ch/pasres. Les candidatures sont reçues jusqu’ au 26 janvier 2019. La sélection finale se fera en avril 2019 et également la remise des prix.

Créé en 2008, le PASRES a financé à ce jour 199 projets innovateurs de chercheurs en Côte d’Ivoire. 

 

Daniel Coulibaly

 

 

 

 

Comment

Au nombre de 30, les professionnels des médias et points focaux communication des ministères impliqués dans l’approche « One Health » « une seule santé » ont participé à un atelier de formation des formateurs en communication sur les risques liés aux évènements de santé publique du 17 au 22 septembre 2018, à Yamoussoukro.

L’objectif général est la formation de pool de facilitateurs parmi les professionnels des média (radio audiovisuel, numérique, presse écrite) et les points focaux en matière de communication sur les risques dans la cadre de la mise en exécution du plan d’action national de sécurité(PANSS) en Côte d’Ivoire. 

L'approche « One Health , une seule santé, consiste à faire la promotion de la collaboration multisectorielle de plusieurs acteurs. C’est-à-dire la mise en relation de 6 ministères techniques impliqués, à savoir le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, des Ressources animales et halieutiques, des Eaux et forêts, de la Salubrité, de l’Environnement et du développement durable, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et de l'Agriculture et du développement durable. Le but avoir une stratégie communne de communication en période de crise sanitaire en ce qui concerne les maladies zoonotiques.

Les participants à cette formation de Yamoussoukro étaient des journalistes (presse écrite, presse en ligne, animateurs radio) et points focaux communications des ministères de l’Agriculture et du Développement durable, des Eaux et Forêts, de la Santé et de l’hygiène publique, de l’Assainissement et de la salubrité, des Ressources animales et halieutiques et aussi des structures publiques de santé tel que l’Institut national de l’hygiène publique(INPH).

La formation assurée par Zio Moussa, journaliste et président de l’Olped(observatoire de la liberté de la presse et de la déontologie) a porté sur plusieurs thèmes relatifs aux métiers de journaliste et de communicateur. Ce sont entre autres, l’éthique et la déontologie journalistiques en période d’urgence sanitaire, sources d’information du journaliste, risques et crises sanitaires, information et communication en période de risques et de crises sanitaires, la stratégie de communication, etc. Des attestations de participation ont sanctionné la fin de celle-ci.

Rappelons que cet atelier a été possible grâce à l’agence des États-Unis pour le développement international (USAID) dans le cadre du projet « Breakthrough Action », et avec la collaboration du gouvernement ivoirien.

 

Daniel Coulibaly

 

Comment

Koné Mahamadou, candidat soutenu par le PDCI mais ayant fait le choix de conduire une liste indépendante dénommée rassemblement et union pour le renouveau d’Adjamé, à l’élection municipale du 13 octobre prochain, a investi son équipe de campagne le jeudi 20 juillet 2018 à la salle de spectacle de la piscine municipale d’Adjamé.

C’est une équipe forte de plus d’une centaine de personne que dirige Sidibé Ibrahim, un proche du maire sortant et qui a suspendu sa propre candidature pour rallier la liste indépendante de l’ancien président de la jeunesse du PDCI. C’est pourquoi, les militants et sympathisants du PDCI, du FPI, du RDR, du MFA, de l’UDPCI, du PIT…bref la population d’adjamé dans sa presque totalité, ce sont donné rendez-vous ce jeudi 20 juillet dans la salle de spectacle de la piscine municipale situéE au 220 logements de ladite commune pour être témoins de l’investiture de cette équipe choc qui compte donné la victoire à Koné Mahamadou. Celui qui a décidé, malgré la caution de son parti le PDCI, d’aller en indépendant, conduit la liste : Rassemblement et union pour le Renouveau d’Adjamé.

C’est un groupe qui est composé de collaborateurs du maire Sylla Youssouf comme le doyen Youssoufou Diomandé, de militants de partis politiques et des personnalités, comme Sita Koné, adjointe au maire, Idrissa Traoré, secrétaire national au FPI dont la carrure et la voix font référence dans la commune d’Adjamé. Tous ont décidé de se rassembler et s’unir pour, comme on le dit dans la cité, « sauver

Adjamé ». C’est à juste titre que, dans son allocution, le directeur de campagne dira : « la solution pour sortir Adjamé de l’ornière n’est plus l’affaire d’un seul Parti politique, d’un groupe ethnique, d’une obédience religieuse, etc. Lorsque l’État a montré ses limites, la solution ne peut donc que venir que des filles et des fils de toutes les compétences, rassemblés autour d’une liste indépendante ». Et de conclure : « Tous ensemble, unis et solidaires, restaurons l’espoir pour tous, sauvons notre héritage, sauvons Adjamé ! ».
A sa suite, le candidat Koné Mahamadou, ancien et premier président de l’Union des Jeunes d’Adjamé, en prenant la parole, va exprimer sa confiance et sa gratitude à ses collaborateurs ainsi qu’à toute l’équipe de campagne. Il va réitérer sa foi en l’avenir par une adresse à la jeunesse et aux femmes qui occupent une place particulière dans son cœur. Après leur avoir assuré de sa disponibilité à travailler pour eux, il les invitera à « renoncez à leurs billets de banque qui, au reste, ne peuvent améliorer votre situation et qui malheureusement prolongeront votre misère encore pour cinq ans ». Avant de clore son propos, il va exhorter son équipe de campagne en ces termes : « Chacun doit faire et bien faire ce qui lui a été confié. Allez partout semer la « bonne nouvelle ». Disons que cette cérémonie a vu la participation d’artistes de renom qui ont égaillé l’assistance heureuse d’avoir pris part à la cérémonie.

 

Louis Tanin(Source Cercom KM)

 

Comment

C’est à lui, Jean –Marc Yacé que reviendra l’exaltante tâche de redonner fière allure à Cocody, la grande commune résidentielle du District d’Abidjan, à l’issu des municipales d’octobre prochain. Ce membre du bureau politique du PDCI, devenu l’espoir des populations de Cocody en peu de temps, sera sans doute le fer de lance d’une génération de gestionnaire de collectivités décentralisées qui ont à cœur de faire bouger les lignes.

Sans triomphalisme, le candidat du PDCI-RDA aux élections municipales d’octobre 2018 pourrait bien succéder au maire actuel, N’Gouan Aka Mathias. Ses atouts personnels et le besoin croissant de changement des populations de Cocody finiront à conduire Jean-Marc Yacé, membre du bureau politique du PDCI et gestionnaire habile, aux portes de la plus grande commune résidentielle de Cote d’Ivoire. Tout un symbole pour ce ‘’ouvrier’’ du PDCI-RDA qui n’a jamais lésiné sur les moyens pour le rayonnement de son parti depuis son entrée en politique.

Consensuel, doté d’une grande capacité d’écoute et proche des populations de Cocody , notamment les jeunes et les femmes, Jean –Marc Yacé dit vouloir redonner à Cocody son lustre d’antan par des actions d’envergure . C’est pourquoi, il mettra au cœur de sa stratégie de gestion de la municipalité ‘’le bien être des habitants dans un environnement sain’’ cher aux instances de son parti, le PDCI-RDA. Le programme qu’il mettra en musique tiendra comte des aspirations de toutes les populations de Cocody : assainissement, amélioration du cadre de vie, embellissement de la voierie…ou encore lutte contre l’insalubrité dans les cités, rien ne sera négliger par le candidat du PDCI-RDA dans sa volonté de ‘’redonner à Cococdy son lustre d’antan’’.

Commune symbole du miracle économique de la Côte d’Ivoire. Bourreau du travail et bon gestionnaire selon ses proches, Jean-Marc Yacé, patron d’entreprise aux qualités connues qui a toujours rêvé de se mettre au service de son pays la Cote d’Ivoire, est un habitué des grands challenges. Il est aussi connu comme l’une des étoiles montantes du PDCI-RDA depuis la célébration des 70 ans du parti présidé par Henri Konan Bédié. De tous les récents combats pour le retour du PDCI-RDA au pouvoir d’Etat en 2020, Jean-Marc Yacé est l’archétype du nouveau cadre du parti, soucieux de l’image de la Cote d’Ivoire .Signe des temps, l’admission de sa candidature sous la bannière du PDCI-RDA par le secrétariat exécutif le 25 aout dernier a été saluée aussi bien par les responsables de toutes les couches socio-politiques de la commune de Cocody que par les membres de la société civile. C’est pourquoi, Jean Marc Yacé attend fédérer toutes les energies autour de lui durant la période de précampagne et de campagne pour ‘’construire ensemble Cocody’’.

 

Louis Tanin

 

Comment