LA DIPLOMATIQUE D'ABIDJAN - Contenu
LDA Journaliste

LDA Journaliste

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Conseil des Ministres des Affaires Etrangères des pays membres de l’Union Européenne (UE) a adopté, le 16 juillet 2018 à Bruxelles, sa décision portant adaptation de l’Accord Agricole avec le Maroc de nature à inclure expressément le Sahara marocain.
Une telle décision conforte ainsi la base juridique de l’exportation vers l’UE des produits issus des provinces du Sud marocain avec des préférences commerciales et à favoriser le développement de ces régions.
S'agissant de l'Accord de Pêche liant le Maroc à l'UE, celui a expiré, le 14 juillet 2018, faute d'un d'accord sur la contre-partie financière européenne à verser au Maroc, obligeant environ 126 navires, dont près de 90 espagnols, de 11 Etats membres de l'UE, opérant dans 06 catégories de pêche différentes, à quitter les eaux territoriales marocaines dans l'Océan Atlantique avant minuit.
En effet, l'ancien accord rapportait au Maroc 40 millions d'euros par an, dont 30 millions fournis par l'UE, pour payer l'accès aux ressources halieutiques, et les armateurs de pêche contribuaient, pour leur part, à hauteur de 10 millions d'euros.
Le Maroc, souhaitant obtenir une augmentation significative de ses gains, aurait exigé 80 millions d'euros pour reconduire cet accord.
A rappeler que l'ancien Accord de Pêche avait atteint son objectif de soutien au développement durable du secteur, notamment par la mise en œuvre de projets de la stratégie Halieutis ; un appui qui a profité pour une large part aux régions de Dakhla-Oued Eddahab et Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra, celles-ci concentrant 66% de l’enveloppe totale, soit environ 37 millions d’euros.
Les retombées socio-économiques du soutien financier ont déjà fait apparaître la création de 180 emplois directs et l’amélioration des conditions de travail d’environ 59.000 personnes travaillant dans le secteur ou les activités qui lui sont directement ou indirectement liées, et les deux tiers de ces retombées ont concerné les provinces du Sud marocain.
En ce qui concerne les retombées pour  l’U.E, ont peut évoquer, sans risque d'erreur, un bon retour sur investissement : chaque euro investi se traduit par la création de 2,78 euros de valeur ajoutée pour le secteur européen de la pêche. Ce qui est énorme !
Ainsi, si un accord politique a été trouvé, surtout après la décision de la Cour de Justice de l'Union Européenne, le Maroc et l’UE n’ont pas réussi à trancher sur l’offre financière.
Quoiqu'il en soit, le Maroc a rappelé à ses partenaires européens qu'il tient autant au partenariat "stratégique et fondamental" avec l’UE qu’au "respect de son intégralité territoriale et de son unité nationale qui ne peuvent aucunement faire l’objet de négociations ou de compromis". Telles sont les lignes rouges à ne pas franchir !
Ce nouvel Accord Agricole permettra à L'UE de continuer à revigorer son partenariat avec le Maroc et montrer la voie à suivre pour l'Accord de Pêche entre les deux partenaires en temps voulu ; des décisions de l'UE qui ont fait bondir les responsables algériens et leurs affidés terropolisariens qui ont condamné l'amendement de l'Accord d'Association Maroc-UE sur les plans agricole et halieutique, notamment après l'annonce faite, le 16 juillet 2018, par le Conseil de l’Union Européenne, incluant les eaux territoriales du Sahara marocain.
A rappeler que les responsables algériens n'ont pas hésité à inonder leur presse locale, ainsi qu'une certaine française à leur service, pour faire passer des messages et des articles erronés et ce, des mois durant, en faveur des terropolisariens à coup de millions de pétro-dollars alors que le peuple algérien manque de tout.
Au final, ces responsables algériens et leurs affidés terropolisariens ont pris une douche glaciale !
Farid Mnebhi

Comment

Des experts du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) se satisfont, mais aussi des défis à relever de la gouvernance ivoirienne, après une mission à Korogho, une ville située au nord du pays. 

Ces experts de « haut niveau », qui ont séjourné dans la ville, de dimanche à lundi, dans le cadre d’une mission d’évaluation externe du rapport national d’autoévaluation de la gouvernance de la Côte d’Ivoire, ont estimé que de « bonnes pratiques » avaient été enregistrées dans certains domaines mais que des efforts restaient à faire dans d’autres.

La ville de Korhogo a été appréciée par le chef de la délégation, Pr Khayal Mahammat, pour sa propreté et l’hygiène, le niveau d’équipement et l’excellence prônée par l’université Péléforo Gon Coulibaly, ainsi que par l’intérêt particulier que les autorités locales portent au développement de la région.

Le chef de la délégation relève tout de même des choses qui ne sont pas intéressantes. Il a déploré les conditions de travail « abominables » dans une fabrique de beurre de karité, tandis qu’un autre membre de la délégation pointait des insuffisances en matière de service de santé de spécialité dans la localité.

L’évaluation du MAEP ne vise pas à attribuer des bons ou mauvais points, mais à aider le pays à se regarder dans un miroir, c’est-à-dire à relever les côtés positifs et les côtés négatifs de sa gouvernance, ainsi que les questions transversales qui y sont associées, dans l’espoir de lui permettre de relever les défis identifiés, a-t-il précisé.1420898871106444973873638980851146343630191512952714n

A la fin du processus d’évaluation, un plan national d’actions contenant des propositions de solutions aux problèmes relevés doit être adopté par notre pays.

Ce plan sera revisité tous les deux ans, de façon à l’accompagner progressivement dans une gouvernance de plus en plus inclusive et participative, a expliqué l’expert du MAEP.

Créé en 2002 à l’initiative de l’Union africaine pour promouvoir la bonne gouvernance à travers un mécanisme d’évaluation par les africains eux-mêmes, le MAEP a vu l’adhésion de la Côte d’Ivoire en 2015.

 

Daniel Coulibaly/Source AIP

 

 

Comment

Le président de la Cour des comptes de l’UEMOA, Malick Kamara Ndiaye, a affiché lundi à Abidjan, la volonté de l’institution à harmoniser les opérations dans les instances de contrôle pour permettre la mise en place d’un référentiel concilié, à l’échelle communautaire, capable d’amener toutes les juridictions à conduire de manière uniforme les Chambres de chaque pays membres.

M. Kamara intervenait à la première réunion du comité de pilotage chargé de la supervision et du contrôle technique des travaux. Il a affirmé que cette idée est née du constat de la diversité dans les procédures de contrôle des institutions financières internationales et a relevé l’inexistence de manuels de référence au niveau de certaines Cours, sur un même territoire. Cette initiative entend assurer le bon fonctionnement des Cours des comptes des Etats membres.

Le président de la Cour des comptes de l’UEMOA a ajouté que ce guide de vérification fixera à l’échelle communautaire, les règles, méthodes et principes généraux auxquels devront se référer toutes les Institutions supérieures de contrôle des finances publiques (ISC) des pays membres et la Cour des comptes de l’UEMOA.

Pour le président de la Cour des comptes de Côte d’Ivoire, Kanvaly Diomandé, la présence de tous les Etats membres de l’espace UEMOA à cette rencontre qui vise l’élaboration des normes internationales, permettra de poser efficacement, les fondements solides de la gestion des finances publiques de leurs pays respectifs.

« Avec le Code de transparence et la norme, beaucoup de choses vont changer de sorte que le contrôle puisse se faire de façon unilatérale dans tous les huit pays. Nous ne voulons pas être en retard par rapport au reste du monde », a ajouté Kanvaly Diomandé.

 

Source: AIP

Comment

La représentation locale de la fondation allemande Friedrich Naumann a lancé, au niveau national, la deuxième édition du concours « Falling Wall Lab »-Abidjan, au cours d’une conférence de presse, le jeudi 12 juillet 2018. L’objectif principal de ce concours est de promouvoir l’esprit entrepreneurial et la recherche scientifique.

Le « Falling Wall Lab » ou « Faire tomber les murs », journée de l’innovation et de la recherche scientifique, se veut être comme une tribune pour les étudiants, doctorants, post-doctorants, chercheurs, etc., afin de présenter des solutions innovantes aux entreprises et à la société de développement.

Une opportunité pour notre pays d’améliorer son rang de 123ème mondial (19,96/100) en matière d‘innovation tel qu’indiqué par le rapport mondial sur l’innovation.

Les chercheurs juniors et seniors, les innovateurs ou toute personne ayant une idée innovante dans tous les domaines (médecine, agriculture, éducation, technologie, sciences humaines, économie, etc) peuvent ou peut  faire acte de candidature. Les intéressés doivent postuler via le site : https://falling-walls.com/lab/apply/africa. Et ce, jusqu’au 16 août prochain.

Une première présélection permettra de retenir 30 candidats desquels seront selectionnés 16 pour la finale locale du mardi 18 septembre 2018 à l’Institut Goethe–Abidjan devant un jury. Mais avant, ces finalistes bénéficieront d’une session de formation sur le pitch (présentation de 3mn d’un projet qui doit convaincre en peu de temps). Parmi ces 16, seulement 3 seront primés, et les autres recevront un diplôme de participation. MG 0036

Le vainqueur représentera la Côte d’Ivoire à la finale mondiale du « Falling Wall Lab » en novembre 2018 à Berlin(Allemagne) contre 99 autres candidats. Une expérience déjà vécue parle le vainqueur de l’édition 2017 Samuel Sevi. Même si son innovation qui consiste à apporter un protège-tasse à latex d’hévéa aux planteurs n’a pas retenu l’attention du jury.

«Le « Falling Walls Lab » se présente comme une plateforme pour valoriser l’innovation et la recherche scientifique. Il s’agira pour les candidats de présenter des solutions qui peuvent être des besoins pour des entreprises », a expliqué Magloire N’Déhi, chargé de programmes/Communication à la fondation.

Les innovations du « Falling Walls » Abidjan 2018 sont entre autres les stands d’exposition, démonstrations d’expériences et recherches scientifiques, coaching pour entrepreneurs et chercheurs.

Mais l’innovation majeure, a-t-il souligné, est le panel qui portera sur le thème : « Recherche scientifique et innovation : quel impact sur le développement des entreprises et le progrès social ? ».

L’université Felix Houphouët Boigny est le partenaire scientifique de cette édition, et d’autres structures publiques comme privés qui vont accompagner ce concours de l’innovation et de la recherche scientifique au niveau national.

 

Daniel Coulibaly

 

Comment

La France est championne du monde de football Fifa Russie 2018. Elle s’est imposée face à la Croatie 4-2, le dimanche 15 juillet 2018, au stade Loujniki(Moscou). On retiendra que la France a gagné sans vraiment produit un football de qualité. 20 ans après 1998, une deuxième étoile s'accroche aux maillots des Bleus.

Mais à la guerre comme au football, c’est celui qui gagne qui écrit l’histoire. Et la France écrit pour la deuxième fois l’histoire du football mondial, après la génération de Thierry Henry, Zinedine Zidane et Didier Deschamps en 1998.france foot

Dans cette finale, le choix tactique du sélectionneur français qui consiste à attendre l’adversaire dans son camp et procédé par des contres a laissé les amoureux du ballon rond sur leur faim. Eux qui s’attendaient à un jeu plus ouvert ont finalement vu une équipe de France attentiste. Qui a choisi de subir le jeu et réagir par des contres. Ce choix judicieux, pourrait-on dire, a débousolé les Croates, friandes de jeu ouvert. Comme quoi une finale, elle se gagne quelque soit la manière. Et c’est ce que Didier Deschamps a bien réussi face à Zlatko Dalić, l'entraineur croate.

Bravo à la France de Kylian M’bappé(élu meilleur espoir), Paul Pogba, Antoine Crizeman...,et surtout beaucoup de mérite à la Croatie de Luka Modric(élu meilleur joueur) et les siens qui sont passés par toutes les émottions possibles durant cette campagne de football Fifa Russie 2018.

 

Daniel Coulibaly

Comment

La Finale de la coupe du monde de football Fifa-Russie 2018 opposera la France à la Croatie, le dimanche 15 juillet prochain, au stade Loujniki, à Moscou.

Si la plupart des spécialistes du ballon rond n’avaient pas parié sur cette équipe croate, elle a finalement déjoué tous les pronostics en se débarrassant de l’Angleterre en demi-finale (2-1) dans les prolongations que tout le monde annonçait en finale. Quand la France avait, un jour avant dans un match âprement disputé, pris le meilleur sur la Belgique de Roméo Lukaku et Eden hazard(1-0, un but de Samuel Umtiti) en demi-finale.

Aujourd’hui, tous les analystes sont convaincus que la Croatie peut créer la surprise en remportant cette finale face à la France de Didier Deschamps. Car, le football n'est vraiment pas une science exacte.

Donnée très souvent favorite pour son potentiel offensif et un jeu efficace reposé sur Kylian Mbappé, la France qui est à sa troisième finale pour une remportée en 1998 face au Brésil et une perdue en 2006 face à l’Italie en Allemagne et pour ce dimanche face à la Croatie, a toute les cartes en mains pour s'imposer face à la Craotie. 

Auréolée d’un parcours presque sans faute, l’équipe de France aura quand même fort à faire face à la Croatie de Luka Modric qui, elle, a dû batailler dur, passant même souvent au bord de l’élimination, pour atteindre cette finale. La Croatie qui est à sa première finale a bien une revanche à prendre sur Didier Deschamps et ses joeurs. Il y a 20 ans, même si Mbappé était encore un gamin, sur la route du sacre mondial, les Bleus avaient éliminé les Croates en demi-finale.

Une finale à ne pas rater donc !

 

Daniel Coulibaly

Comment

Une tondeuse électrique à batterie est le meilleur choix si votre terrain fait moins de 1 000 m² et s’il n’est pas trop pentu. Grâce à sa batterie rechargeable, la tondeuse électrique développe autant de puissance qu’une tondeuse thermique tout en étant presque silencieuse, tout à fait propre et écologique, facile à utiliser et sans aucun risque de tomber en panne d’essence ou d’huile moteur. De plus, le coût d’entretien et d’utilisation est très bas. 

Qu’est-ce qu’une tondeuse électrique à batterie 
C’est une tondeuse qui fonctionne au courant électrique mais qu’il n’est pas nécessaire de brancher sur le secteur. En effet, elle est dotée d’une batterie qui stocke l’énergie électrique. 

Les nombreux avantages d’une tondeuse électrique à batterie 
Une tondeuse electrique batterie est puissante. Elle peut être utilisée sur des surfaces allant jusqu’à 800 ou 1 000 m². Il n’y a aucun problème de fil ou de rallonge ce qui est une sécurité supplémentaire. 
Le système de batterie permet d’évoluer en toute liberté autour des arbres, le long des bordures, loin de la maison. 
C’est une machine silencieuse, à usage économique avec un entretien réduit. Aucun risque de tomber en panne d’essence ou d’avoir à racheter de l’huile moteur. Elle est écologique, sans aucune émission polluante. 
Le démarrage est extrêmement simple puisqu’il suffit d’appuyer sur un bouton situé sur le guidon. 
L’entretien est réduit au minimum. Il suffit de nettoyer la lame, de vérifier l’affûtage. 

L’autonomie 
La tondeuse électrique à batterie est équipée de batteries aux ions de lithium de 36 ou 82 V. Avec une seule charge pour une batterie de 36 V, on peut facilement tondre un terrain de 400 à 500 m² alors qu’une batterie de 82 V permet d’entretenir un terrain de 800 m² ou plus. 
Il est tout à fait possible de s’équiper d’un deuxième jeu d’accumulateurs. Cela permet de continuer à tondre pendant que le premier est en charge. Selon les modèles, pour une recharge complète, il faut compter environ 75 minutes. 

Les différents accessoires 
Les tondeuses électriques à batterie permettent de profiter des mêmes accessoires et avantages qu’une tondeuse thermique mais en silence. 
Un système de tonte « tondre, ne plus ramasser, stop aux déchets » peut même permettre de ne plus avoir à ramasser l'herbe. Ce système breveté par Grin permet la pulvérisation de l’herbe lors de la tonte. Il n’est donc plus nécessaire de la ramasser dans un bac à vider régulièrement. L’herbe est centrifugée et pulvérisée ce qui lui permet de perdre la plus grande partie de son volume. Il ne reste que des particules presque invisibles. 
La batterie peut également être compatible avec d’autres appareils très utiles comme une débroussailleuse, un taille-haie ou un souffleur. C'est une économie supplémentaire. 
La hauteur de coupe est bien sûr facilement réglable via un levier à crans rapides.

Comment

Western Union, l'un des leaders mondiaux du transfert de fonds transfrontalier inter-devises a annoncé aujourd'hui l'ouverture d'un bureau en Côte d'Ivoire, ce qui réaffirme l'engagement permanent de la société en matière d'excellence de service en s'installant au plus près de ses clients.

Western Union propose des services de transfert d'argent rapides, fiables et pratiques en Côte d'Ivoire depuis 1995, rapprochant des clients de plus d'un demi-million d'emplacements dans plus de 200 pays et territoires. Les services de Western Union sont actuellement disponibles en Côte d'Ivoire auprès de plus de 1 600 agences locales, ainsi que via les comptes bancaires et les portefeuilles mobiles.

Pour célébrer l'ouverture des nouveaux locaux, situés Rue du Dr Crozet, Immeuble XL Plateau à Abidjan, l'équipe de direction de Western Union (Odilon Almeida, Président, Transferts de fonds mondiaux ; Alexandru Badulescu, Directeur général, Moyen-Orient et Afrique ; et Awa Gueye Ba, Directeur régional, Afrique de l'ouest), se sont rendus en Côte d'Ivoire.

« Western Union s'est engagé envers la Côte d'Ivoire. Notre positionnement au carrefour du digital et et de la distribution traditionelle est unique, et nous sommes fiers d'investir nos ressources afin de soutenir et de servir l'économie et la clientèle locales. Ce bureau fera office de pôle régional pour l'Afrique de l'ouest » précise Odilon Almeida, Président, Transferts de fonds mondiaux.

Selon la Banque mondiale[1], la croissance économique de la Côte d’Ivoire se classe parmi les plus robustes du continent africain. En outre, un nombre grandissant de migrants d'Afrique de l'ouest semblent en quête d'opportunités au sein des économies émergentes du continent comme la Côte d'Ivoire, comme l'atteste le Dossier sur la migration et les envois de fonds de la Banque mondiale[2].

« Au fil des ans, nous avons rapproché les membres de la diaspora ivoirienne de leurs familles et de leurs proches. L'économie florissante de la Côte d'Ivoire est en phase avec notre stratégie qui vise à joindre les forces du numérique du physique, en associant notre présence en ligne à notre réseau de distribution au détail. Nous sommes très heureux d'ouvrir notre bureau sur le marché, ce qui réaffirme notre engagement envers la communauté ivoirienne et nos agents », ajoute M. Almeida.

Western Union est présent en Afrique depuis plus de 20 ans. Grâce à son vaste réseau de 40 000 agences, dont beaucoup sont situées dans des régions isolées et difficiles d'accès, ainsi qu'à ses capacités de versement vers des milliards de comptes bancaires et portefeuilles mobiles dans le monde entier, Western Union satisfait des millions d'émetteurs et de destinataires et continue d'investir afin que les habitants d'Afrique bénéficient de l'accès qui leur fait tant défaut.

 

[1] http://www.worldbank.org/fr/country/cotedivoire/overview

[2] http://www.knomad.org/sites/default/files/2018-04/Migration%20and%20Development%20Brief%2029.pdf

Comment

Encore un crash dans la zone d'Abidjan. Un hélicoptère s’est écrasé mardi en début de soirée à Modeste, village du département de Grand Bassam, une ville située non loin d’Abidjan. Selon des habitants de ce village joints par l’AIP depuis Grand Bassam, l’est survenu aux environ de 17 heures dans un quartier de logements sociaux en construction.

La gendarmerie de Grand Bassam, approchée par l’AIP, précise que l’accident a eu sur un site dans la périphérie du quartier de Port-Bouët, entre Abidjan et Grand-Bassam, appartenant à la circonscription de Modeste.

Une source proche du ministère des Transports a confié à l’AIP qu’il s’agit d’un hélicoptère de l’armée française, signalant qu’il n’y a pas eu de perte en vie humaine, mais deux blessés évacués.

Ce crash est le troisième du genre en moins d’un an dans la zone de Port-Bouët, après ceux d’un avion de transport en octobre qui avait fait trois morts, et d’un hélicoptère en décembre ayant fait quatre blessés.

 

Comment

 

Le président ivoirien Alassane Ouattara a formé, ce mardi 10 juillet un nouveau gouvernement de 41 membres. Ci-après la liste des membres de cette équipe : 

inistre d’Etat de la Défense : Hamed Bakayoko,

Ministre des Affaires Etrangères : Marcel Amon-Tano

Ministre de l’enseignement supérieur et de la Recherche scientifique : Albert Mabri Toikeusse

Ministre de l’Education nationale : Kandia Kamissoko Camara

Le garde des Sceaux, ministre de la Justice et des droits de l’Homme : Sansan Kambilé

Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité : Sidiki Diakité

Ministre des Eaux et forêts : Richard Donwahi

Ministre de l’Intégration africain et des Ivoiriens de l’Extérieur : Aly Coulibaly

Ministre de l’Agriculture et du développement rural : Mamadou Sangafowa Coulibaly

Ministre des ressources animales et halieutiques : Kobenan Kouassi Adjoumani

Ministre du Plan et du Développement : Nialé Kaba

Ministre des Transports : Amadou Koné

Ministre de l’Emploi et de la protection sociale ; Abinan Kouakou Pascal

Ministre de l’Economie et des Finances : Adama Koné

Ministre de la Construction : Bruno Koné

Ministre de la Santé : Aouéké Aka Eugène

Ministre de la Ville : Amichia François Albert

Ministre des Mines et de la Géologie : Jean-Claude Kouassi

Ministre de l’Assainissement et de la Salubrité : Anne Désirée Ouloto

Ministre de la Modernisation de l’Administration et de l’innovation du service public : Raymonde Goudou Coffie

Ministre de la Culture et de la Francophonie : Maurice Kouakou Bandama

Ministre de l’Equipement et de l’entretien routier : Amedée Kouakou 

Ministre du Pétrole de l’Energie et du développement des énergies renouvelables : Thierry Tanoh

Ministre de l’Environnement et du développement durable : Joseph Seka Seka

Ministre de la Femme : Bakayoko Ly Ramata

Ministre de la Solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté : Mariétou Koné

Ministre du Commerce et de la Promotion des Pme : Souleymane Diarrassouba

Ministère de l’Artisanat : Sidiki Konaté

Ministre de l’Economie numérique et de la Poste : Claude Isaac Dé

Ministre de la Fonction publique : Issa Coulibaly

Ministre de la Communication et des médias : Sidi Touré

Ministre du Tourisme et des loisirs :  Siandou Fofana

Ministre des Sports : Danho Paulin

Ministre de l’Hydraulique : Laurent Tchaga

Ministre Emploi des jeunes : Mamadou Touré

SECRETARIATS D’ETAT

 

Secrétaire d’Etat au Budget : Moussa SANOGO

Investissement et promotion de l’Entreprenariat : Essis Emmanuel

Service Civique : Siaka Ouattara

Droit de l’Homme : Aimée Zégbéyoux

Petite et Moyenne entreprise (Pme) : Félix Anoblé

 

MINSITRE AUPRES DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

 

Chargé des relations avec les institutions : Gilbert Kafana Koné

Conseiller spécial : Aboudrahamane Cissé

Comment