LA DIPLOMATIQUE D'ABIDJAN - Contenu
Armand Tanoh

Armand Tanoh

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 La Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) note avec consternation la persistance de l’impasse politique en Guinée-Bissau et est profondément préoccupée par l’impact de la détérioration de la situation socio-politique sur les citoyens.

Dans un communiqué de presse publié vendredi, la CEDEAO exhorte tous les acteurs politiques à placer l’unité nationale au-dessus des intérêts politiques.

« Dans cette perspective, la CEDEAO appelle le Président de la République et le Président du Parlement à faire preuve de patriotisme en s’engageant dans un dialogue ouvert dont l’objectif essentiel est de résoudre l’impasse actuelle », poursuit le texte.

La Commission de la CEDEAO réitère que la seule voie pour aboutir à la stabilité dans le pays est le respect des Accords de Conakry et invite tous les acteurs bissau-guinéens à œuvrer pour leur mise en œuvre.

« La Commission de la CEDEAO réaffirme son engagement à soutenir le peuple et le gouvernement de Guinée-Bissau en cette période difficile et demeure activement saisie de la situation dans le pays », conclut le communiqué.

Comment

 Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) a organisé à Duékoué, une session de formation à l’intention des membres des plateformes impliquées dans la lutte, la gestion et prévention des violences sexuelles, rapporte l'AIP.

La formation a eu lieu au foyer de la mission catholique de Duékoué, du 24 mai au 26 mai, à l’intention de 31 acteurs des régions du Cavally et du Guémon engagés dans les luttes. Ils ont vu leurs capacités renforcées en matière de GBV-IMS (Gender Based Information management system).

Selon Mme Ouattara Abiba, expert VBG bureau décentralisé UNFPA Guiglo, l’objectif est d’outiller les participations sur les droits humains, la problématique du genre des VGB (violences basées sur le genre) et des conceptions de base qui y sont associées. Il s’agit, par exemple, de chartes, résolutions, déclarations, traite, protocole, etc.

Cette session constitue aussi une tribune pour améliorer les connaissances des participants sur les mécanismes juridiques et judiciaires de prise en change des VBG et de partage d’expériences et de bonne pratique en métiers de  prévention, a-t-elle souligné.

Comment

Grâce à la mutuelle de Parhadi, la toute première banque avec un guichet automatique a été construite à Nassian (Nord-Est, région du Bounkani), rapporte l'AIP. La Caisse nationale des caisses d’épargne (CNCE), anciennement Caisse d’épargne des chèques postaux (CECP), a ouvert un bureau à Nassian.

Le bâtiment abritant la banque a été construit par la mutuelle de développement de Parhadi, un village rattaché à la commune de Nassian. Le montant de la construction de ce bâtiment est évalué à plus de sept millions de francs CFA, selon M. Ouattara Issiaka, président de la mutuelle.

Les fonctionnaires et les opérateurs économiques locaux ont accueilli la première banque dans le département avec un grand soulagement. Près de 900 fonctionnaires et agents de l’État exerçant dans la zone bravent les « coupeurs de route » et le mauvais état du tronçon pour se rendre à Bondoukou, chaque fin de mois.

Ainsi, les techniciens et les responsables de la CNCE, en visite à Nassian, samedi, ont été satisfaits de la portée de la banque pour la structure et pour la population.

Comment

Une mutinerie orchestrée par les prisonniers de la maison d’arrêt et de correction de Dimbokro (MACDI) a avorté, entraînant la mort de deux detenus,N’guessan Yacinthe et Souleymane dit Tchèrè.

Le prisonnier Ekra Roma s’est évadé tandis que N’goran Camille Ehui dit Popolo, un bandit de grand chemin qui purge 20 ans de prison, s’en est sorti avec une blessure à l’épaule par balle, a constaté l’AIP.

Selon des témoignages recueillis à la MACDI, les prisonniers ont entamé leur mutinerie dimanche aux environs de 12H. Après la recréation, ils sont montés au mirador, maîtrisé et bastonné le garde pénitentiaire de service, après lui avoir arraché son fusil. Ils sont descendus derrière la prison, du côté du jardin, en s’aidant des lampadaires fixés au mur.

Malheureusement pour ces bandits, ils sont repérés par les agents pénitentiaires en faction. Ces derniers appellent au secours. Ekra Roma, descendu premier en possession du fusil arraché au garde du mirador, le pointe et tire en direction des agents, donnant ainsi le temps de couvrir sa fuite. Moins chanceux, N’guessan Hyacinthe et Souleymane qui le suivaient sont tués dans les échanges de tirs. Deux autres prisonniers qui ont tenté l’aventure sont appréhendés.

Pendant ce temps, la tension devient vive à l’intérieur de la prison avec des manifestations bruyantes. Les prisonniers se mettent à crier, à lancer des fourneaux, des marmites, des casseroles et autres objets en direction des gardes pénitentiaires, des éléments de la gendarmerie et de la police venus en renfort. Il a fallu des gaz défensifs et des coups de sommation pour atténuer l’ardeur de ceux qui ne voulaient pas rentrer dans leurs cellules. A 16H37, au moment où les pompes funèbres enlevaient les corps des détenus tués, le calme était revenu.

Comment

La Côte d’Ivoire édicte des mesures pour créer les conditions d’une production cacaoyère plus abondante, durable et de meilleure qualité dans la filière Café-Cacao. Lors du conseil des ministres, mercredi, le gouvernement a adopté  un décret réglementant la mise en œuvre des projets de certification et des programmes de durabilité dans la filière Café-Cacao.

Il s’agit de répondre aux exigences des normes internationales de certification et de préparer les producteurs ainsi que toute la chaine de valeur du cacao à la mise en œuvre de la norme CEN/ISO pour le cacao durable et traçable, selon le porte parole du gouvernement, le ministre Koné Bruno. Et  faire face à l’accroissement de la demande de cacao certifié par les industries cacaoyère et chocolatière nationale et internationale.

Ce décret détermine notamment,  les conditions de mise en œuvre d’un cadre propice et organise le mécanisme de suivi et d’évaluation des projets de certification et des programmes de durabilité dans la filière café-cacao.  La publication de cette norme CEN/ISO est prévue en novembre 2017.

AIP

Comment

L’Association des éditeurs de Côte d’Ivoire (ASSEDI) a nommé les Etats-Unis comme « Pays invité d’honneur » de la 10ème édition du Salon international du livre d’Abidjan (SILA) qui aura lieu en mai 2018, indique l'AIP.

Evénement à dimension internationale, le SILA, dont la 9ème édition a cours à Abidjan, représente un important espace de développement et de promotion du livre et de la lecture, rappelle un communiqué de presse de l’Ambassade des Etats-Unis transmis mercredi à l’AIP.

En acceptant d’être le « Pays invité d’honneur » de la 10ème édition du SILA, le Chargé d’Affaires de l’Ambassade des Etats-Unis, Andrew Haviland, a déclaré que le choix de son pays offre « une grande opportunité pour renforcer davantage les relations bilatérales avec la Côte d’Ivoire. »

En tant qu’invité d’honneur, l’Ambassade des Etats-Unis organisera, au cours du 10ème SILA, des tables rondes, des ateliers ainsi que d’autres événements importants avec la participation d’un auteur américain.

Depuis 2012, l’Ambassade des Etats-Unis participe au SILA. En marge de la 9ème édition de SILA, qui se déroule du 24 au 28 mai 2017 au Palais de la Culture d’Abidjan, la mission diplomatique, à travers son service des affaires publiques, tient un stand et organise plusieurs activités.

Notamment « Hello, America ! », une émission en français en partenariat avec Radio Al Bayane, avec la participation de deux enseignantes d’anglais américaines ainsi que la « Parole aux Ados », une conférence-débat axée sur le thème « Be Bold for Change», qui a mis en exergue l’exemple d’Oprah Winfrey pour l’autonomisation des jeunes filles.

L’Ambassade des Etats-Unis tiendra son traditionnel programme dénommé le « Livre du Mois » sur le thème « Le mystère du capital: pourquoi le capitalisme triomphe en occident et échoue partout ailleurs », une conférence-débat qui sera animée par d’éminents panélistes dont le M. Andrew Haviland, jeudi à 14H dans la Salle Niangoran Porquet.

Comment

Le premier ministre de l’Inde, Narendra Modi a salué les performances économiques de la Côte d’Ivoire et le retour de la paix après la crise de 2010 – 2011, au terme d’un entretien avec le vice-président Kablan Duncan, en marge des 52e assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD), à Ahmedabad, en Inde, selon une note du service de communication de la vice-présidence.

« C’est une source de bonheur pour nous », a déclaré le Premier ministre indien, indiquant que la présence du vice-président de la République ivoirienne donnait un cachet et une dimension particulière aux travaux de la BAD. M. Narendra Modi a émis sa joie de recevoir lors d’une visite d’Etat dans son pays, le président de la République ivoirienne.

Le vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan a traduit l’accord et la disponibilité du chef de l’état ivoirien à répondre favorablement à cette invitation. M. Kablan Duncan a notamment remercié  le chef de l’exécutif  indien pour l’érection du centre Mahatma Gandhi sur le site du Village des technologies de l’information et de la biotechnologie (VITIB) à Grand-Bassam, en Côte d’ivoire.

Daniel Kablan Duncan avait à ses côtés, lors de cette audience, la ministre du Plan et du Développement, Mme Niale Kaba, et l’ambassadeur de Côte d’Ivoire en Inde, Sainy Tiémélé.

Comment

La cinquième édition de la caravane ophtalmologique, initiée par la fondation  Children of Africa, a enregistré une participation de 20 814 enfants bénéficiaires, a annoncé Pr Adama Fanny, chargé de l’encadrement technique à la fondation Children of Africa.

« Sur 20814 enfants dont l’âge varie entre 0 et 15 ans, nous avons pris en charge 97% des enfants qui sont des élèves et 70 non scolarisés ou déscolarisés », a déclaré, mercredi,  Pr Adama Fanny, lors  d’une conférence de presse-bilan de cette cinquième édition.

Une édition  qui s’est tenue 21 au 29 avril dans la région du Haut Sassandra précisément à Daloa, Vavoua, Issia, Zoukougbeu et à Saïoua.  « Cette énième caravane a enregistré une mobilisation sans précédente », a-t-il dit, cité par l'AIP.

Les enfants ont bénéficié des consultations ophtalmologiques, entre autres, de l’amétropie, de la conjonctivite et de la cataracte, en apportant des solutions. Des verres correcteurs pour améliorer leur acuité visuelle ont été donnés gracieusement.

Selon la présidente de la fondation Children of Africa, Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire,  la caravane ophtalmologique de la fondation Children of Africa, démarrée en février 2008,  a a soulagé à ce jour 80 000 enfants.

Le président du conseil régional du Haut Sassandra, Pr Djédjé Mady, a salué « l’immense » générosité de Dominique Ouattara.

Comment

Le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandama a décerné, mercredi, au palais de la culture d’Abidjan-Treichville, le grand prix littéraire national Bernard Dadié doté d’un trophée et d’une enveloppe d’un million de francs CFA à Josué Guébo, rapporte l'AIP.

L’écrivain-enseignant chercheur en Philosophie, Josué Guébo a remporté ce prix pour « la qualité de son poème » intitulé « Aux chemins de Babo Naki », un mythe dans lequel il invite les uns et les autres à l’union et à la cohésion autour d’un idéal « la paix », a noté le jury.

Selon le lauréat, ce prix est une invitation à mieux faire davantage tout en se réjouissant d’avoir été précédé par ses imminents pairs notamment Charles Nokan et Kadjo. « Je suis heureux d’avoir été honoré, car ce prix porte le nom de l’illustre premier écrivain ivoirien Bernard Binlin Dadié », a-t-il dit.

Le prix national du jeune écrivain 2017  a été décerné à l’écrivain Marina Niava pour son œuvre intitulé «  American dreamer ». Une distinction qui a réjoui la lauréate qui a reçu un trophée et la somme de 500 000 francs CFA.

La maison d’édition dénommée « Africa reflet » a  remporté le prix 2017 du meilleur éditeur avec l’ouvrage « L’autre versant » de Camara Nangala, récompensé par la somme d’un million et un trophée.

L’album de 47 pages intitulé « La mésaventure de Tavly » de Michel Tallon Laura, publié en 2016 et paru aux éditions les classiques ivoiriens, a reçu le prix Jeanne de Cavally pour la littérature enfantine.

Comment

La troisième édition du DISCOP  se déroulera à Abidjan, du 30 mai au 1er juin, à l’hôtel Sofitel Abidjan – Côte d’Ivoire, selon le porte parole du gouvernement, le ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, Koné Bruno, mercredi, au palais de la République.

« Le conseil des ministres a donné son accord en vue de l’organisation de la 3e édition du DISCOP à Abidjan, du 30 mai au 1er juin 2017 », a fait savoir Koné Bruno.

Cette édition du DISCOP à Abidjan, placée sous le parrainage du Premier Ministre Gon Coulibaly  a pour thème « Le développement de l’industrie audiovisuelle en Afrique subsaharienne peut-il être accéléré par le numérique ?, précise le communiqué du conseil des ministres.

Ce sont plus de 700 entreprises et 1500 délégués en provenance de 70 pays qui se réuniront, lors de cette édition. Cette importante multi-plateforme ouest-africaine de l’industrie de la production et de la distribution audiovisuelles verra la participation également, de plus de 100 distributeurs et producteurs internationaux.

Pendant trois jours, le DISCOP verra dans un seul lieu, les acheteurs et des distributeurs, des vendeurs et des producteurs de films, de programmes TV, de droits d’adaptations et de chaines packagées dans une volonté d’échanger, de nouer des relations ou des partenariats d’affaires et de vendre leurs productions et projets, indique-t-on.

Fondé il y a 25 ans, les salons DISCOP de vente, d’achat et de coproduction de contenu audiovisuel multi-plateforme sont au nombre de trois et se tiennent chaque année à Dubaï, Abidjan, et Johannesburg, rappelle-t-on.

Comment