LA DIPLOMATIQUE D'ABIDJAN - Contenu
Daniel Coulibaly

Daniel Coulibaly

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
vendredi, 13 novembre 2015 00:49

Anniversaire : Namfat fête ses 10 ans

L’association musulmane Namfat mondiale fête ses 10 ans d’existence le 31 janvier 2016. La section Cote d’Ivoire, dirigé par Jaeola Suleyman Gbadegessin alias Le Boss ne veut pas rester en marge de ce grand événement. Ainsi, l’annonce a été faite ce 8 novembre 2015, à son siège à Treichville. 

 

Les résidents Côte d’Ivoire de Namfat vont la célébrer à la Bourse du Travail de Treichville l’anniversaire de cette association religieuse. Pour Jaeola Suleyman Gbadegessin, fêter les 10 ans de Namfat est tout un honneur. « Avoir été à sa création à aujourd’hui et la dirigé, je rends gloire à Dieu pour cette grâce. On fera tout pour que la fête soit belle », a-t-il indiqué. 

Sikiru Farombi, président du comité d’organisation, dit être déjà à la tâche pour la bonne tenue de l’évènement. Un pagne et une vente aux enchères est prvus pour cette fête. 

Plusieurs délégations de pays africains ainsi que de l’Europe seront présentes à cette réjouissance. Namfat est une organisation qui regroupe les nigérians musulmans du monde. Son siège est situé au Nigéria, et regroupe plus de 30 pays. 

 

Izoudine Youssef

 

 

Comment

Jumia Côte d’Ivoire prépare l’un des plus grands événements e-commerce de l’année: le « vendredi fou ». Une journée épique de promotions et d’offres sur l’ensemble de son assortiment. Le  « vendredi fou » est le concept tout trouvé de Jumia, pour répliquer le Black-Friday Américain. Une avalanche de réductions sur l’électronique, l’électroménager et la mode, allant jusqu’à 55%, déferlera sur le site et l’application mobile Jumia le Vendredi 27 novembre.

Avec son « Vendredi Fou », Jumia crée le Black Friday à l’ivoirienne. Le supermarché en ligne promet une déferlante d’offres exclusives sur son site internet et son application mobile, en collaboration avec ses partenaires MTN, Binatone, Mediatek, Infinix, Innjoo et tous ses fournisseurs. Le vendredi 27 novembre, des centaines de promotions inédites sur la mode, l’électronique,  l’électroménager et des prix défalqués de jusqu’à 55% permettront aux Ivoiriens d’expérimenter la folie de ce jour.

« Le "vendredi fou" de Jumia sera le meilleur moment pour s'équiper à prix cassés en téléphones, électronique, électroménager et produits de Mode. C'est un évènement qui n'a lieu qu'une fois par an, nous promettons des bonnes affaires, des prix imbattables à nos clients », indique Francis Dufay, Directeur Général de Jumia Côte d’Ivoire.

Pour assurer le succès de son second Black-Friday made in Côte d’Ivoire. Jumia travaille depuis Août 2015 sur des offres incontournables et les prix déjà concurrentiels subiront une nouvelle cure amincissante. Tout est finement orchestré pour faire vivre une expérience inédite et mémorable aux e-shoppers. Attentionné dans les moindres détails, le parcours client apportera un supplément d’âme, grâce à la récente actualisation du site internet et de l’application mobile. La flotte de livraison, le service client et le service après vente de la société, affinent également les derniers réglages pour faire face efficacement aux pics de commandes attendus.  L’an dernier, les ventes cumulées de Jumia en Afrique avaient été multipliées par 10 pour la seule journée.

Dans un contexte économique sensible, le « vendredi fou » représente la solution idéale pour préparer ses achats de Noël, renouveler sa garde-robe ou simplement se faire plaisir aux meilleurs prix.

Né aux Etats Unis, le Black-Friday a été popularisé dans les pays anglophones. Il rime avec grosses réductions, et ce sont des millions de personnes frénétiques qui vont à l’assaut des boutiques et des sites de commerce en ligne. Le Black-Friday marque traditionnellement le coup d’envoi de la période des achats de fin d’année, au lendemain du repas de Thanksgiving. L’an dernier, ce sont 370 millions de consommateurs à travers le monde qui ont dépensé plus de 70 milliards de dollars pendant le Black Friday.

 

Source: Jumia-CI

 

 

Comment

Le lundi 9 novembre 2015 le CNP(Conseil national de la presse), organe officiel de régulation du secteur de la presse écrite en Côte d'Ivoire, a suspendu le quotidien « L’Intelligent d’Abidjan » pour 3 jours de parution et le journaliste Charles Kouassi interdit d’écriture pour 30 jours(1mois) qui est le pseudonyme du directeur général de ce quotidien, M. Wakili Alafé. 

 

Alafé Wakili s’est exprimé sur sa page officielle facebook après cette 3ème sanction contre son journal et la 2ème contre sa personne au cours des 3 dernières années. Loin d'être démoralisé, c’est un homme visiblement très décontracté et heureux d’accueillir à la limite cette suspension, même s’il juge cette sanction du CNP un peu trop sévère, qui dédramatise. « Je prends acte. C'est 3 jours de repos pour toute l'équipe après une longue période sous pression. Pour moi qui ne me repose pas souvent , ces 30 jours de suspension tombent bien pour décrocher un peu. Et puis même s'il y'a toujours un peu à dire , cette troisième sanction contre l'IA- la 2 ème contre moi-au cours des 3 dernières années , me paraît moins inacceptable que les précédentes. Je note simplement que cette fois-ci, on ne m'a pas convoqué pour m'entendre sur les enjeux de l'article, et que sur la base de la simple lecture, il a été décidé que les faits rapportés n'étaient pas basés sur des faits réels. Le temps n'est pas aux débats. Je ne ferai pas de recours , ni aucune autre polémique , car l'article visait à informer sur une situation délicate : un coup d'État. Or le Cnp n'est pas là pour gérer ce type d'informations. Le Cnp a fait son travail selon la loi, selon ses prérogatives et selon sa compréhension des faits. Moi je sais ce qui s'est passé, mais c'est normal que le Cnp ne s'intéresse pas à ce genre de choses, et puisse faire librement son travail. Maintenant je vais décrocher durant une trentaine de jours, au niveau de l'écriture au quotidien dans le journal. Une occasion pour mettre la main à la finition de mon prochain roman, dont le titre provisoire est "L'enjailleuse" , et qui paraîtra simultanément à Abidjan, et à Paris, d'ici quelques semaines », a-t-il indiqué sur facebook. 

Il faut souligner que le journaliste-écrivain est l'auteur de deux livres : « Instants de vies » et « Notre histoire avec Laurent Gbagbo: Regard sur quinze années de crise en Côte d'Ivoire».

 

 

 

Comment

Une belle ambiance régnait samedi à la place Ficgayo de Yopougon. La raison, il s’y tenait un concert offert par le député-maire et directeur régional de campagne(DRC) du RHDP(Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix), Gilbert Kafana Koné, aux militants de cette commune. L’objectif était de remercier tous les militants du parti des Houphouétistes, et de célébrer la victoire d’Alassane Ouattara au 1er tour de la présidentielle du dimanche 25 octobre 2015. 

 

Après les efforts, c’est la récompense. Et après la victoire, c’est la fête. A l’instar de certaines communes du District d’Abidjan qui ont décidé de fêter la victoire d’Alassane Ouattara, Yopougon n’est pas resté en marge de cette célébration. C’est bien cela qui justifie fondamentalement ce concert de reconnaissance et de remerciement aux militants du RHDP de cette commune. 

Une brochette d’artistes a pu égayer les nombreux militants qui ont effectué le déplacement de la place Ficgayo. Affou Keita, Bamba Amy Sarah, Les Leaders du Zouglou, Tonton Zela, Mam Tim, Bintou Cissé… ont ébloui par leur talent. De son côté, l’artiste humoriste Ramatoulaye DJ a apporté une note d’humour à cette fête.  

Le président du comité d’organisation, Yaya Doumbia a remercié le DRC qui a dégagé tous les moyens nécessaires pour que ce concert ait lieu. « Vous avez imaginé et vous avez réussi à combiner les différentes générations pour en faire une jeunesse qui gagne. Merci ! », a-t-il ajouté. 

« Nous sommes là pour fêter la victoire de notre candidat. C’est aussi un concert de remerciement et de reconnaisssance à tous les militants du RHDP de Yopougon. Je voudrais aussi, au nom de la direction nationale de campagne, saluer votre mobilisation qui a conduit à la victoire du Président Alassane Ouattara. Le « Un coup KO » a été vraiment un coup KO. Et c’est grâce à vous ! Merci infiniment ! », a indiqué, pour sa part, le directeur régional de campagne, et par ailleurs directeur adjoint national chargé du budget et des questions électorales, clamant que cette victoire est synonyme d’une Côte d’Ivoire nouvelle, prospère et réconciliée. 

Le DRC du RHDP apporte son soutien à un cadre du bureau politique du PDCI

Avant d’arriver à ce concert, le directeur régional de campagne du RHDP s’est rendu à Yopougon Sideci-Palais au domicile de M. Abolé Kouassi, membre du bureau politique du PDCI et délégué de son parti à Yopougon, qui a fait un accident vasculaire célébral(AVC) il y a de cela plusieurs mois. Gilbert Kafana Koné est allé apporter son soutien à la famille et souhaiter également un prompt rétablissement à ce militant du RHDP. Il a fait parler son cœur en lui offrant une enveloppe de 500 mille FCFA, afin de contribuer aux frais des soins médicaux et autres. Tout naturellement, M. Abolé qui est visiblement diminué par la maladie a salué à sa juste valeur ce geste de compassion du député-maire de Yopougon. 

 

Comment

Le député-maire de Yopougon Gilbert Koné KAFANA a rendu visite aux victimes de l'incendie du samedi 31 octobre 2015 qui a ravagé 10 appartements dans un quartier de sa commune. Il a offert la somme de 1,5 millions de F. CFA aux sinistrés. 

 

Le député-maire de Yopougon Gilbert Koné KAFANA s’est rendu sur le lieu du sinistre au quartier Millionnaire de Yopougon-Groupement foncier de Côte d'Ivoire(GFCI) avec une forte délégation composée de son 1er Adjoint et des membres de son cabinet. « C’est une situation terrible que vous vivez et nous sommes venus vous apporter notre compassion . Je suis venu vous exprimer le reconfort et le soutien moral du Conseil Municipal. », a-t-il indiqué, exhortant les uns et les autres à penser à une assurance, utile dans de ce genre de sinistres. 

Ainsi Gilbert Koné KAFANA a annoncé « des actions concrètes » avec son Conseil municipal dont la commission Habitat et copropriété a pour rôle d’appuyer les populations réunies en syndic pour les questions d'amélioration du cadre de vie et du loyer, afin de prévenir les sinistres dans les jours à venir.

Konan Guillaume, le porte-parole des victimes, après avoir fait visiter les logements calcinés au maire et sa délégation, n'a pas manqué de dire merci au premier magistrat de la commune pour son geste.  

 

Source : Servcom :  Mairie de Yopougon

 

Comment

Les prochaines législatives à Yopougon pourraient enregistrer une candidature de Michel Gbagbo, fils de l’ex-président Laurent Gbagbo, incarcéré à la Haye. 

 

Selon l’entourage de ce dernier, le fils de l’ancien chef de l’Etat ivoirien, et proche d'Aboudramane Sangaré, devrait se présenter comme candidat aux prochaines législatives dans la commune de Yopougon(Ouest d’Abidjan), indique le site d’information Alerte Info.

Le choix de Michel Gbagbo s’est porté sur Yopougon en raison de la popularité de son père dans cette commune, considérée comme l’un de ses fiefs à Abidjan, soutiennent les mêmes sources.

Outre Michel Gbagbo, Marcel Gossio, ancien directeur général du Port d’Abidjan, et proche d'Affi N'Guessan, serait également pressenti pour être candidat à Port-bouet, une autre commune située au Sud d’Abidjan. 

 

Comment

Très connu dans le milieu de la publicité en Afrique de l’Ouest, Fabrice Sawegnon, le patron de Voodoo Communication aurait bien des intentions de s’offrir la mairie du Plateau. Et c’est bien le maire actuel, Noel Akossi Bendjo, qui se sentirait menacé.

Selon le journal « La Tribune de l’Economie » qui donne l’information, il serait déjà en campagne pour ce poste du premier magistrat de la commune des Affaires de la ville d'Abidjan. Toujours selon le journal économique, le jeune homme d’affaires de 43(né le 18 janvier 1972 à Abidjan) était dimanche dernier dans la commune pour rendre visite à des parents mais aussi ses frères et sœurs des 6 Bâtiments, un quartier où il a passé sa tendre enfance. Le journal économique ivoirien soutient qu’il ne s’est pas empêché d’échanger avec quelques jeunes du quartier lors de cette visite improvisée.

M. Sawegnon a pu écouter ces derniers lui exposer leurs conditions peu gaies dans lesquelles les aurait laissés l’équipe municipale sortante, et de lui lancer un appel  pour leur venir en aide. 

En reponse aux jeunes, Fabrice Sawegnon qui était accompagné de Clément Adjouroufou et Williams Koffi, des cadres du Pdci, précise La Tribune de l'Economie, a dit avoir entendu leurs cris de désespoir. Il leur a donc fait la promesse de revenir avec un programme de société qui les prendra en compte, car ce n’était qu’un premier contact.

Celui qui s’occupe de la communication du cabinet de la première Dame ivoirienne et des campagnes publicitaires du président ivoirien, Alassane Ouattara(si l’on s’en tient aux campagnes de 2010 et 2015) pourrait être un adversaire très sérieux pour M. Akossi Bendjo, maire PDCI de la commune du Plateau depuis mars 2001.

Pour les municipales  à venir dans la commune des Affaires, selon des sources digne de foi, des velleités de candidatures se profineraient déjà à l’horizon telles que celle de Zoumana Bakayoko(Rdr), député du Plateau, frère ainé du ministre de l’Intérieur Hamed Bakayoko,  de Dramane Ouattara, cadre aux Impôts, qui convoiterait depuis quelques années le fauteuil de Noël Akossi Bendjo...

 

Comment

Gilbert Kafana Koné, directeur régional de campagne du candidat du RHDP à Yopougon, lors de la présidentielle d’octobre 2015, a tenu a exprimé de vive voix ses remerciements aux différents responsables des directions de campagne pour la victoire du candidat du RHDP, Alassane Ouattara(83,66% des suffrages exprimés).

 

A Yopougon, sur 470 mille électeurs, le taux de participation tourne autour de 37%. Et ce taux est bien loin de ce qu’espérait Gilbert Kafana Koné. Mais pour lui, c’est la finalité qu’il faut retenir, c’est-à-dire la victoire du candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix(RHDP), Alassane Ouattara. « Merci pour le travail abattu ensemble, même si le taux de participation n’est pas à la hauteur de nos attentes. Chacun a fait son travail et la victoire est là. C’est le plus important. Félicitations à tous !», a-t-il dit aux différents responsables des directions de campagne(DDC, DLC) chargés de transmettre ces remerciements aux secrétaires de section et à tous les militants de base, etc.

Par ailleurs, le député-maire de Yopougon a exhorté chacun à garder cette unité pour d’autres batailles futures qui pourraient être les législatives et les municipales à venir. «  Je suis satisfait de collaborer avec vous. Nous devons continuer dans ce sens pour d’autres futures victoires », a-t-il ajouté.

Pour célébrer la victoire du Président de la République, Alassane Ouattara, un concert géant est prévu ce samedi à la place Ficgayo à partir de 14 heures.

Grand favori de la présidentielle d’octobre 2015, Alassane Ouattara a été élu au premier tour avec 83,66% des suffrages exprimés loin devant ses adversaires immédiats Affi Nguessan(9,29%) et Kouadio Konan Bertin dit KKB(3,88%). Après que le Conseil constitutionnel a confirmé les résultats de cette présidentielle, M. Ouattara a prêté serment le mardi 3 novembre 2015 pour son second mandat à la tête de la Côte d’Ivoire.

 

Comment

JUMIA-ci a lancé une nouvelle version de son site internet. Cette nouvelle version offre désormais une interface plus accessible, adaptée aux besoins des ses partenaires et vendeurs, et vise à améliorer l’expérience d’achat de ses milliers de visiteurs en Côte d’Ivoire.

 

Développé selon une approche mobile-first, le nouveau site web JUMIA.ci a été conçu pour répondre aux besoins de tous ses utilisateurs – vendeurs, partenaires, clients – et vise à leur fournir plus de fluidité dans la navigation pour une expérience optimale. « "Le nouveau site est conçu comme une vitrine pour les marques, il permet à chaque marque d'y refléter son identité et à chaque vendeur de créer une boutique unique. Pour nos clients, il donne accès à une offre plus claire avec une navigation simplifiée"», explique Francis Dufay, Directeur Général de JUMIA Côte d’Ivoire.

Au cours de ces derniers mois, la plateforme en ligne a connu un trafic record, et est devenu le site d’e-commerce le plus visité en Côte d’Ivoire. L’accent a notamment été placé sur le développement d’un nouveau framework pour améliorer le temps de chargement des pages du site et ainsi permettre à ses utilisateurs de faire des achats avec un débit de connexion plus faible. Le déploiement de ce nouveau site internet est une phase importante dans l’atteinte d’un objectif à long terme: l’offre de la meilleure expérience client.

Simple et facile à parcourir, le nouveau site internet a l’ambition de refléter la façon dont ses utilisateurs achètent en ligne en proposant un catalogue intuitif et facile à parcourir qui réduit le nombre de clics nécessaires avant d’atteindre le contenu recherché. Côté marques, le nouveau design donne davantage de visibilité aux partenaires et aux vendeurs. Outre la Côte d’Ivoire, la nouvelle version du site a été déployée dans l’ensemble des pays où l’e-commerçant est présent.

 

Source: Jumia-CI

 

 

Comment

La Mission d’observation électorale de la CEDEAO s’est prononcée sur le déroulement de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire du dimanche 25 octobre 2015 au cours d’une conférence de presse à Abidjan. Le chef de la mission d’observation, l’ancien président du Nigéria Olusegun Obasanjo, a soutenu que dans l’ensemble, le scrutin a été transparent, calme et organisé de manière acceptable.

 

«En général, la Mission d’observation de la Cedeao note que l’élection présidentielle du 25 octobre 2015 en Côte d’Ivoire s’est déroulée dans une atmosphère calme, pacifique et ordonnée », a-t-elle fait savoir dans une déclaration lue par le Général Francis Behanzin, observateur à long terme de la Mission d’observation électorale de la CEDEAO.

Pour elle, même s’il y a eu quelques difficultés par endroit, ces manquements(retard dans certains bureaux de vote, la maîtrise de la tablette biométrique etc) ne sont pas de nature à entacher l’intégrité du scrutin. Par conséquent, la Mission de la CEDEAO soutient que l’ensemble de l'élection a été transparent et organisé de manière acceptable.

En outre, elle a salué l’esprit de responsabilité du peuple ivoirien encore hanté par la crise post-électorale de 2010 qui a fait 3 mille morts. « La Mission de la CEDEAO apprécie les efforts déployés par toutes les parties prenantes, en particulier le peuple, le gouvernement, les parties politiques et des forces de sécurité du pays pour avoir assuré une élection calme, paisible et bien tenue. Elle salue également le sens de responsabilité et de discipline démontré par les électeurs dans l’exercice de leurs droits civiques », a-t-elle indiqué, exhortant les acteurs politiques ivoiriens à s’abstenir de tout acte qui pourrait perturber le processus électoral. Et surtout aux candidats à recourir exclusivement aux moyens légaux pour le règlement de tout différend découlant de cette élection.

Elle compte, par ailleurs, suivre tous les événements post-électoraux, jusqu’à la proclamation des résultats définitifs.

La Mission d’observation électorale de la CEDEAO avait pour objectif essentiel de s’assurer du bon déroulement du processus électoral en vue d’une élection libre, transparente et crédible, en facilitant la création d'un environnement propice à la tenue d'une élection apaisée et crédible acceptable par toutes les parties prenantes. A cet effet, 135 observateurs ont été déployés dans 12 districts du pays pour cette élection.

 

Comment