LA DIPLOMATIQUE D'ABIDJAN - Contenu
Daniel Coulibaly

Daniel Coulibaly

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Décédé le samedi 10 octobre dernier au CHU de Treichville des suites d’une longue maladie, le Maracanier N'guessan N'zué dit Kopa sera inhumé le samedi 31 octobre prochain au cimetière de Williamsville. 

 

Avant cette ultime séparation, tous les Maracaniers ont décidé de rendre un vibrant hommage à l’illustre disparu le vendredi au Complexe sportif Jesse Jackson de Yopougon (siège sportif de la FIMADA). 

Président-fondateur de la Génération Espoir de Maracana Club (GEMC) de Yopougon Toits Rouges et conseiller spécial du Président de la Fédération Ivoirienne de Maracana et Disciplines Associées (FIMADA), feu N'guessan N'zué était un pion très essentiel du dispositif organisationnel de Bleu Charlemagne. En accord avec sa famille biologique, la FIMADA s’est donc appropriée l’organisation pratique de ses obsèques. Un comité de coordination a été mis sur pied et est dirigé par Séry Tazéré, président de la Commission Discipline de la FIMADA.

En outre, il est prévu des piquets d’honneur, des témoignages sur la vie du défunt. « J’invite solennellement tous les Maracaniers à envahir notre Q.G sportif ce vendredi afin de célébrer Kopa. Nous avons perdu un monument. Nous devons donc lui rendre un hommage mérité » , a indiqué M. Bleu.

Izoudine Youssef

 

Comment

Gilbert Kafana Koné, directeur régional de campagne du RHDP à Yopougon, est arrivée dimanche matin dans son bureau de vote au Groupe scolaire Saint Louis de Yopougon-Selmer pour prendre part au scrutin du premier tour de la présidentielle 2015 en Côte d’Ivoire.

 

Arrivée vers 10 heures 15 mn, le directeur régional de campagne du RHDP à Yopougon s’est rendu immédiatement dans son bureau de vote 3 pour accomplir son  droit et aussi son devoir de citoyen.  

Après son vote, il a salué les agents de la CEI(Commission électorale indépendante), les représentants de chaque candidat présents et les différents présidents des bureaux de vote. « J’ai pu voter sans difficulté. Pour l’instant tout se passe bien. J’observe une certaine lenteur. Mais je pense que d’ici la fin de la journée les choses vont évoluer. Nous sommes donc rassurés. Maintenant sur les petits soucis de tablettes numériques qui ne fonctionnent pas bien, des instructions ont été données pour que le vote se déroule calmement », a-t-il indiqué à sa sortie du bureau de vote.

Au Groupe scolaire Boni de Yopougon Wassakara, M. Traoré Drissa confie avoir accompli son devoir civique dans le calme. Son souhaite est que la paix continue de régner après ces élections. De son côté, M. Coulibaly Sidikh affirme qu’il a voté avec moins de stress contrairement à l’année passée.

« Je voté sans problème. Tout un chacun devrait accomplir cet acte pour que le pays avance. La Côte d’Ivoire est un pays de paix. Nous devons donc éviter les palabres à chaque élection. S’il y a la paix, c’est tout le monde qui gagne », a soutenu Mme Samassi Awa à sa sortie du bureau de vote 2 au Collège Jean-Baptiste de la Salle1(Wassakara), où il y avait une belle affluence.

Au Collège Moderne La Sorbonne(Wassakara), Groupe scolaire Gare-Nord (Gabriel Gare) Groupe scolaire Mosquée(Wassakara) affluence était relativement égale à celle des centres suscités.

Par ailleurs, si dans l’ensemble aucun problème majeur n’a été signalé au niveau des centres que nous avons visités, il faut relever le problème technique dû à l’utilisation de la tablette numérique, l’insuffisance de bulletin de vote, un manque d’encre, mauvaise éclairage dans certains bureaux de vote… qui nous a été rapportés lors de notre passage.

Dix candidats au départ, dont Alassane Ouattara, président sortant et candidat du RHDP, qui part favori et rassuré de sa réélection au premier tour, trois se sont désistés. Il s’agit de Essy Amara(Indépendant), Mamadou Koulibay, président du Lider et Charles Konan Banny(Indépendant) qui évoquent un manque de consensus, selon eux, sur la composition de la  CEI, l’organe qui organise les élections, et du listing électoral.

La présidentielle ivoirienne de 2015 devrait permettre à la Côte d’Ivoire de sortir définitivement de la crise post-électorale de 2010 qui a fait 3000 morts. Aujourd’hui, la plupart des Ivoiriens redoute une autre crise après cette élection, vue la situation qui reste plus ou moins tendue même s’il ne faut pas craindre le pire.

 

Comment

Les représentants ivoiriens à la prochaine finale mondiale de la 9ème édition du projet Aspire Football Dreams 2015 qui se déroulera en janvier 2016 au Qatar, sont connus. Il s’agit de Barro Djakaria (N° 23), Camara Aboubacar(N° 24), tous deux du site d’Attécoubé et Samabaly  Dembou (N° 11) du site 2 de Bouaké.  Ils ont été officiellement présentés par l’Association Ivoire Sports Promotion (ISP), à Cocody, Les II Plateaux. 

 

En présence des parents, encadreurs et connaissances de ces jeunes footballeurs de la catégorie des U13, le Vice-président d’ISP, Yves Mimi, a, au nom du Président Koné Mamadou (absent)  reconnu le mérite des jeunes garçons. « Parmis 50 mille jeunes, ce sont ces trois-là qui  ont été retenus pour représenter la Côte d’Ivoire à Doha au Qatar. Nous tenons à les féliciter pour leur brillante prestation. Et  toutes nos prières les accompagnent à la finale mondiale » a-t-il déclaré. Emus par cette bonne nouvelle, les heureux selectionnés et leurs parents ont tout simplement remercié le Président d’ISP et ses collaborateurs pour « le travail très remarquable qu’ils abattent afin de garantir  l’avenir du football ivoirien ».

Le trio Barro-Camara-Samabaly devra donc bien se concentrer afin de représenter dignement notre cher pays comme l’ont fait Diaby Salim (Daloa) et Ouattara Dao Ismaël  Stéphane (Camp Galliéni) qui sont actuellement en formation à l’extérieur. 

 

Izoudine Youssef

 

Comment

Ces cinq cent cinquante-deux commandos stagiaires des 15e et 16e promotions ont reçu à la caserne d’Agban sise Adjamé, leurs brevets et attributs les intégrant dans la gendarmerie nationale. 

 

Le directeur de stage, le lieutenant-colonel Bassanté Badara Aly, lors de la cérémonie de remise des attributs aux 552 nouveaux commandos a indiqué que cette formation aura duré 180 jours au centre d’entraînement et de formation commando d’Aké-Béfia (sous préfecture d’Azaguié). Encadrés par 56 moniteurs commandos avec à leur tête Tuo Issa, ces soldats comptent parmi eux Madou Yéo responsable de la sécurité aéroportuaire et quatre officiers. Ils ont été formés aux « techniques commandos éprouvées et adaptées à l’évolution du monde contemporain », a précisé pour sa part le commandant de l’Unité d’intervention de la gendarmerie nationale (UIGN). Présent au cour de cette célébration des nouveaux bérets rouges, le ministre de la Défense, Paul Koffo Koffi,  a indiqué que les nouveaux commandos doivent à être à la hauteur de la mission et respecter leur serment. Celui de la défense de la nation. Ces nouveaux agents seront affectés à la sécurisation du scrutin présidentielle. Soulignant que depuis l’année 2014, c’est 1067 commandos qui ont été formés et en service.

 

Izoudine Youssef

 

Comment

La Mission d’observation électorale de la CEDEAO(Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) est à Abidjan. Elle a tenu une conférence de presse vendredi pour expliquer sa mission sur le déroulement de l’élection en Côte d’Ivoire prévue le dimanche 25 octobre prochain.

 

En l'absence de son président, l’ancien Président nigérian, Olusegun Obasanjo, la commissaire chargée d'Affaires politiques, de la Paix et de la sécurité, Mme Salamatu Hussaini Suleiman, accompagnée du président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouedraogo, a situé la mission des observateurs.

Selon elle, cette mission aura pour objectif essentiel de s’assurer du bon déroulement du processus électoral en vue d’une élection libre, transparente et crédible. A cet effet, 135 observateurs issus des membres de la Cour de Justice, du Conseil des Sages ainsi que des parlementaires de l’organisation régionale seront déployés sur toute l’étendue du territoire national. Il s’agit de spécialistes en sécurité, genre, opérations électorales, droit constitutionnel et communication.

Concrètement, ils devront observer et suivre toutes les opérations préélectorales, électorales et post-électorales du scrutin et de se prononcer sur son déroulement. « La CEDEAO lance un appel aux candidats, aux leaders des partis politiques ainsi qu’à leurs militants et sympathisants afin que le scrutin se déroule dans la paix, la quiétude, la sérénité et la cohésion sociale », a-t-elle exhorté.

Ces observateurs bénéficieront également de l’expertise d’une équipe d’assistance technique de la CEDEAO composée par Kadré Désiré Ouédraogo, Mme Salamatu Hussaini Suleiman, Dr Remi Ajibewa, le chef de la Division assistance électorale, Francis Oké, et d’autres cadres de l’institution. 

 

Comment

Le projet "African Dream" initié par le Dr. Ary Gracia, président de la Fédération Internationale de Volleyball, a été officiellement présenté aux acteurs du volleyball ivoirien à la salle de conférence du Comité National Olympique. Ce sont 30 000 dollars américains qui seront dégagés pour l’exécution de ce projet. 

 

Quatre établissements secondaires formateurs de volley-ball vont bénéficier de l’appui de la Fédération internationale de volley-ball à travers ce projet pour préparer la future élite ivoirienne. Il s’agit du Lycée municipal de Bonoua, le Collège Descartes de Marcory, le Collège Tafiré et le Collège Ehoulé de Divo. Ils seront environ 200 jeunes âgés de 10 à 12 ans qui prendront part à cette formation, Chaque centre travaillera avec 50 jeunes (25 filles, 25 garçons) au moins deux fois dans la semaine pendant l'année scolaire. 

«Ce projet qui s’étend sur 4 ans, vise à établir quatre centres d’excellence et à leur fournir les appuis techniques, matériels et financiers afin de pouvoir obtenir des sélections nationales de jeunes compétitives», a indiqué Koné Sanga, président de la Fédération ivoirienne de volley-ball à la cérémonie de lancement du projet, à Abidjan-Cocody. Il s’est réjoui de voir la Côte d’Ivoire éligible à ce projet mondial et a exhorté les acteurs du volley-ball ivoirien à œuvrer pour mériter la confiance de la Fédération internationale. 

Le projet déjà entamé dans la discrétion par les dirigeants fédéraux ivoiriens connaîtra une certaine accélération à la suite du séminaire de Niamey. La fédération internationale organisera un séminaire du 22 au 24 octobre prochain à Niamey au Niger pour donner les dernières formations et instructions sur le bon déroulement du projet.

 

Izoudine Youssef

 

 

Comment

La victoire du candidat du Rhdp à l’élection présidentielle du 25 octobre prochain se précise dans la région de la Mé. La preuve, le ministre Calice Yapo Yapo, digne fils du pays Kettin (Akoupé), directeur régional de campagne associé de la Mé, est à pied d’œuvre.

 

En compagnie d’autres cadres de la région, il a animé une série de meeting du 9 au 17 octobre dernier à Bouapé, Moapé, N’koupé, Grand Akoudzin, Bassadzin, Lobo-Akoudzin, Miadzin et Agbaou. Face à la presse le dimanche 18 octobre 2015 à Agbaou son village natal, l’ex ministre du commerce, a fait le bilan à mi parcours de cette campagne. « Ici mes parents ont compris qu’il ne faut pas se laisser stéréotyper. Nous avons démontré lors de la visite du chef de l’Etat par une mobilisation exceptionnelle pour l’accueillir à la face du monde », a souligné l’ingénieur des ponts et chaussées, rappelant les efforts de développement du président Alassane Ouattara pour cette région.

Il s’agit notamment du démarrage effectif des travaux de la route Adzopé-Yakassé Attobrou, la réhabilitation d’écoles et d’hôpitaux de la remise des chèques du Fafci aux femmes par la première dame et aux jeunes par le ministre chargé de l’emploi des jeunes, pour autonomisation et l’implication forte dans la vie économique. « Nous avons reçu un bon accueil partout. Le président Ouattara a fait sa campagne lui-même. Nos parents ont vu ses œuvres et sont désormais persuadés que c’est l’homme de la situation » , a-t-il ajouté.

A l’en croire, N’guia Latoh, ex président du conseil général d’Adzopé (Fpi), Jean-Luc Assi, ex Ddc de l’ex président est l’actuel Ddca d’Adca d’Ado à Akoupé, Pierre Aman Yapo, François Yapo Adopo, fédéral et maire Fpi de Yakassé-Attobrou...ont décidé de s’engager pour Alassane Ouattara.. Ce sont au total plus de 30 milliards Fcfa qui ont été investis dans la région de la Mé, afin d’améliorer les conditions de vie des populations. Un projet d’adduction d’eau potable à partir de la comoé d’un montant de 14 milliards Fcfa est prévu, pour cette région. 

 

Yzoudine Youssef

 

Comment

A quatre jours de l’élection présidentielle de 2015, le directeur régional de campagne du RHDP à Yopougon, Gilbert Kafana koné, continue de mobiliser pour la réélection d’Alassane Ouattara. Il a invité les militants de ce parti à ne pas rester à la maison, et surtout à voter juste le dimanche 25 octobre prochain. 

Gilbert Kafana koné a silloné plusieurs endroits de sa commune dans cette dernière ligne droite de la campagne présidentielle 2015, à savoir Yopougon Niangon–Sud(terrain Sylla),  Wassakara(QG zone 3), Sogefia… pour une série de meeting. A ces différents lieux, il s'est adressé à la société civile, aux jeunes, aux femmes, aux transporteurs, à une communauté de Gouro, etc 

Pour le DRC du RHDP à Yopougon, le vote du dimanche dessinera l’avenir d’une Côte d’Ivoire nouvelle. C’est pourquoi, pense-t-il, personne ne doit rester à la maison, surtout les militants du RHDP. « Votre décision du dimanche 25 octobre peut vous envoyer au paradis ou à l’enfer. Si vous décidez de rester à la maison et que vous n’allez pas voter, c’est que vous avez choisi de rester dans la pauvreté, l’obscurité, le sous développement et bien d’autres maux(Enfer). Or si vous allez voter ADO, vous avez ouvert la route du paradis », a-t-il soutenu. 

Selon lui, il n’a plus besoin de parler de ce que M.Ouattara fait et de ce qu’il fera pour la Côte d'Ivoire. "Je sais que vous le savez tous déjà », a-t-il ajouté. 

A l'endroit des jeunes, le député-maire de Yopougon a dit ceci: «Ce n'est plus la peine d'aller chercher l'eldorado en Europe ou en Amérique et trouver la mort dans l'Océan. La Côte d’Ivoire est un beau pays dont vous devez être fiers...», a-t-il laisser comme messge à la jeunesse. 

 

Comment

Après sa nomination au poste de directrice de campagne du candidat Alassane Ouattara chargé des producteurs, Zamblé Lou Irié Therèse a investi le terrain. La brave femme du vivrier ivoirien a débuté ses actions sur le terrain dans la sous-préfecture de Songon.

 

Sur sa terre natale (Songon-Dagbé), la présidente du Groupement générale des coopératives des producteurs du vivrier de Côte d’Ivoire (GGCOPRIVICI) est allée vendre la candidature de M. Ouattara à ses parents, afin qu’il soit élu au premier tour. « Mes sœurs et frères, je vous invite à voter le président Ado. C’est avec lui que nos coopératives seront plus fortes et nous allons bénéficier de plus de financement. Ado est le meilleur choix », a-t-elle dit. Cette étape marque le point de départ d’une longue série de rencontres avec tous les producteurs de sa région.

 

Comment

Le directeur national adjoint de campagne  du RHDP chargé du budget, M. Kafana Koné Gilbert, était mercredi 21 octobre dans la commune d’Abobo pour une serie de meeting de mobilisation. Il avait à ses côtés, le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Adama Toungara, par ailleurs directeur régional de campagne du RHDP à Abobo.  

 

C’est un Gilbert Kafana Koné visiblement très heureux qui s’est presenté aux militants de son parti dans la commune dirigée par le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Adama Tougara. Pour lui, Abobo étant un fief du candidat du RHDP, il se devait d’être là pour dire merci aux populations de la commune. 

Ainsi, d’Abobo Sogefia-Zone 3 à Abobo PK 18-zone 2 en passant par Aboboté-zone 1, le directeur national adjoint de campagne du RHDP chargé du budget a dit ne pas être venu pour une quelconque campagne, mais plutôt constaté sur le terrain si la fête avait déjà commencé. « Je suis venu pour constater avec vous que la fête a déjà commencé. ADO a déjà fait lui-même sa campagne à travers le travail qu’il a accompli en 5 ans de mandat », a-t-il rappelé.  

«Personne ne pouvait s’imaginer que la Côte d’Ivoire allait retrouver un tel visage. C’est Dieu dans son infini sagesse qui nous a donné cet homme pour notre bonheur. Alors ce dimanche, c’est un jour d’action de grâce. Nous devons aller dire merci à Dieu de nous l’avoir donné. Tout le monde doit aller voter et dire : « ADO, allons, allons, allons seulement !»  »,  a clamé Gilbert Kafana Koné, devant des militants enthousiasmés. 

De son côté, Adama Toungara n’a pas manqué de saluer la présence de son frère, ami et collègue dans son fief. Dans la commune, la plus populaire du pays, la fête a bel bien commencé. « Chez nous à Abobo, l’élection est terminée. Nous sommes devant, ce qui nous reste à faire, c’est la fête », a-t-il indiqué.

 

Comment