LA DIPLOMATIQUE D'ABIDJAN - Contenu
Daniel Coulibaly

Daniel Coulibaly

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

M. Coulibaly Gnénéma Mamadou, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice des Droits de l'Homme et des Libertés Publiques, a procédé à l’inauguration officielle du complexe sportif de la Cité Verdoyante sise à la Riviera 4 offert par le ministre  de l’Agriculture M. Coulibaly Sangafoya Mamadou.

C’est un complexe sportif disposant d’un terrain de maracana, de basketball, d’handball, de volleyball... et plus tard de tennis qui a été inauguré. Ce don du ministre Coulibaly Sangafoya Mamadou aux résidents de la cité Verdoyante a été accueilli dans une ambiance festive. Un acte d’une portée sociale qui a été salué à sa juste valeur par le ministre Coulibaly Gnénéma, parrain de la cérémonie.

« Je voudrais remercier le ministre Sangafoya Mamadou pour cette œuvre magnifique qui donne à la cité Verdoyante un autre visage. En tant que membre du gouvernement, nous avons le devoir de créer autour de nous, le bonheur et la joie de vivre comme le demande le Chef de l’Etat », a-t-il dit, ajoutant que c’est l’une des préoccupations du gouvernement de faire en sorte que les Ivoiriens aient de meilleurs cadres de vie. Pour lui, ce complexe sportif doit constituer un espace d’union, de rencontre et de fraternité entre les habitants de la cité, et non un lieu de divisions ou de palabres. « Je voudrais recommander l’union et la cohésion au sein des habitants de la cité. C’est dans l’unité que nous pourrions avoir de bonnes idées pour notre collectivité. Il ne faut pas que ce complexe soit un lieu de divisions ou de palabres. Il faut que la fraternité, le sentiment de solidarité et l’amour soient le partage de tous. Cette œuvre appartient à tout le monde », a-t-il indiqué, conseillant au président du syndic de la cité Verdoyante, M. Dian Iréné, de veiller sur ce complexe comme la prunelle de ses yeux.

Un message bien reçu par M. Dian Iréné qui n’a pas manqué d’exprimer la reconnaissance de tous au ministre Coulibaly Sangofoya pour ses actions sociales au profit de la cité. Selon lui, grâce au ministre, la cité Verdoyante a pu bénéficier d’un poste transformateur électrique pour faire face aux coupures d’électricité, et maintenant un complexe sportif. « Merci monsieur le ministre pour ce complexe sportif, merci pour tous vos efforts pour rendre notre cadre de vie agréable. Je sais que vous l’avez fait avec tout votre cœur », a-t-il dit, sans oublier de remercier également le parrain de la cérémonie, le ministre Coulibaly Gnénéma et le ministre Hamed Bakayoko pour son patronage.

Par ailleurs, deux matchs de football ont opposé, en première rencontre, d’une part, les mamans aux jeunes filles de la cité remportée par les premières aux tirs au but(2-1), et d’autre part, en seconde rencontre, deux équipes des papas de la cité qui a vu les plus âgés disposer des plus jeunes par un score de 3-1 au terme du  temps réglementaire.

 

Daniel Coulibaly

Comment

Avec 3 médailles d’or, 1 en argent et 4 en bronze, les Eléphants judokas ont survolé la 5e édition du Tournoi International de l’Intégration de l’Afrique de l’Ouest (TIAO) organisée par la Fédération Ivoirienne de Judo et Disciplines Assimilées (FIJDA) à Abidjan. 

 

Maïga Mohamed (-81kg), Dabone Zouleiha (-51kg) et Fofana Fatim(-63) ont porté haut les couleurs ivoiriennes avec ces médailles d’or. Ce trio a fait montre de dextérité et d’habilité face à leurs adversaires, au terme de combats âprement disputés. 

Au cours de cette compétition, si un combat a retenu l’attention du public, c’est bien celui qui a opposé l’Ivoirien Maïga Mohamed à un adversaire Ghanéen. Alors que ce dernier semblait avoir pris le dessus, Maïga Mohamed a renversé la vapeur en s’imposant finalement. 

L’opposition Abugiri Razar(Ghana) et Codet Jérémy (France), remportée par le premier a été citée parmi les combats les plus enlevés de cette 5ème édition de TIAO chez les hommes. 

Chez les dames,  Fofana Fatim a expédié son adversaire venue du Burkina Faso au tapis, en 1 mn de combat. Une belle performance de l’Ivoirienne qui a été saluée par le public du Parc des Sports de Treichville. 

Au terme donc des différentes oppositions, la Côte d’Ivoire a occupé la 1ère place suivie de la France et du Ghana pour le trio gagnant. Cette 5è édition de la TIAO a réuni environ dix pays sur 13 attendus. Isaac Angbo, président de la FIJDA, s’est réjoui de cette performance des Ivoiriens. Et rassure que la 6è édition promet. « Des grands moyens seront dégagés pour que la compétition soit encore plus attrayante », a-t-il dit.

Cette compétition a été réhaussée par la présence de quelques diplomates accrédités en Côte d’Ivoire. 

 

Izoudine Youssef

Comment

Le groupe de télécommunication sud-africain MTN (Mobile Telecommunication Network), a présenté ses résultats financiers pour le premier semestre 2015. Ces derniers font ressortir une baisse de son chiffre d'affaires de 4,9%, comparé à celui de la même période en 2014, à 69,21 milliards de rands (environ 5,4 milliards $).

L'opérateur explique cette contre-performance globale par « des variations ayant affecté le taux de change entre le rand sud-africain et la plupart des monnaies des pays d'opération ». Le rand s'est renforcé de 8,7% face au naira nigérian, 23,1% devant le cedi ghanéen, 10,6% contre le Franc CFA, de 5,8% face au shilling ougandais, et 36,9% contre la livre syrienne. Il s'est affaibli de 5,7% face à une seule monnaie de ses pays de présence, notamment la livre soudanaise.

Mais au-delà des questions de change, les principaux marchés du groupe (Afrique du sud et Nigéria) n'ont pas été au rendez-vous des bons résultats. Un environnement difficile au Nigéria et le recul des ventes de terminaux mobile en Afrique du sud, ont plombé la hausse du nombre des abonnées du groupe qui est actuellement de 231 millions de clients.

Dans le segment des larges opérations hors Afrique du sud et Nigéria, le chiffre d'affaires a baissé de 6,5%, plombé par une rentabilité financière en recul au Cameroun, du fait, selon l'opérateur, de la concurrence accrue par l'arrivée d'un troisième opérateur et des dépenses en capital qu'il a fallu y faire pour s'arrimer à la fourniture des services de la 3G.

Les revenus des services des données sont en pleine progression et ainsi, les services digitaux et l'utilisation des services financiers via le mobile montrent des signes encourageants selon MTN Group. Les investisseurs du Johannesburg Stock Exchange où l’entreprise est cotée sont restés assez prudents. Le titre MTN était en baisse de 0,18% en mi-journée des activités sur le JSE le 5 août 2015.

 

Source: Agence ecofin

 

 

Comment