Côte d’Ivoire/Réhabilitalation de la voie ferroviaire entre Abidjan et Kaya (Burkina-Faso) : les travaux lancés pourr 260 milliards

Le ministre des Transports ivoirien, Amadou Koné et son homologue du Burkina-Faso, Souleymane Soulama, ont procédé lundi, au lancement des travaux de réhabilitation de la voie ferroviaire entre Abidjan et Kaya (Burkina-Faso), d’un coût de 260 milliards FCFA, rapporte l'AIP.

ASelon le président de Bolloré Railways, Eric Melet, au total la Sitarail investira 260 milliards FCFA dont 85 milliards dès la première phase de 2018 à 2021 pour la rénovation du réseau ferroviaire et 70 milliards FCFA pour l’acquisition ainsi que la modernisation des équipements, locomotives et wagons.

Il a précisé que le programme de modernisation porte sur le renouvellement complet de 853 kilomètres de voie avec le déploiement de rails de 54 kilogramme, la réhabilitation de 50 ouvrages d’art.

Il s’agira également de réhabiliter 31 gares, plusieurs ateliers de maintenances sur le réseau, de moderniser les équipements de ces ateliers de maintenances, de sécuriser 51 passages à niveau dans les deux pays et de déployer la radio sol-train sur l’ensemble du réseau.

Au terme de la première phase, ce sont cinq millions de tonnes de marchandises y compris du minerais notamment du manganèse et 800.000 voyageurs qui seront transportés. En plus, la vitesse des locomotives passera de 40 km/h actuellement à 60km/h.

Cet investissement, qui permettra l’accroissement de la performance du transport ferroviaire, a ajouté le président de Bolloré Railways, ‘’va contribuer à augmenter les capacités logistiques du Port d’Abidjan’’.

Le ministre des Transports, Amadou Koné, et son homologue du Burkina-Faso, Souleymane Soulama, ont insisté dans leurs interventions auprès des responsables de la Sitarail sur la qualité des travaux qui doivent être réalisés avec diligence et professionnalisme.

« La réalisation de ce projet d’envergure permettra d’assurer un meilleur avenir aux générations futures », a assuré Amadou Koné.

Lors du traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina-Faso en 2013, les deux pays avaient décidé de faire du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Kaya, un instrument significatif de l’émergence des Etats, indique-t-on.

Le ministre des Infrastructures économiques, Amédé Kouakou et celui de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, Ally Coulibaly ont pris part à cette cérémonie.

Auteur:
Super User

LDA Newsletter

Ne ratez rien de l'actualité en continue, soyez aux premières loges des dernières news sur LADIPLOMATIQUE D'ABIDJAN

Interviews

Interview/ Abdelmalek Kettani (Ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire) : « Notre adhésion à la CEDEAO est une évolution naturelle »

Interview/ Abdelmalek Kettani (Ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire) : « Notre adhésion à la CEDEAO est une évolution naturelle »

Les chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont donné, me 4 juin 2017, leur accord de principe pour l’adhésion du royaume du Maroc à leur groupement régional. Suite à cette décision, l’ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire, Abdelmalek Kettani, a bien voulu se confier à La diplomatique d’Abidjan...

Lire +