Côte d’Ivoire : Des policiers à la recherche des « microbes » qui ont tué l’un des leurs à Abidjan

Suite à l’assassinat de l’un des leurs tué par les petits délinquants communément appelés «microbes » ou « Enfants en conflit avec la loi », des policiers ivoiriens se sont lancés le mercredi 6 août 2017 à une vaste opération à Abidjan, destinée à rechercher ces jeunes bandits.

Des hommes en tenue ont investi ce jour en grand nombre le quartier Siporex de Yopougon (Abidjan)  à la recherche des « Enfants en conflit avec la loi », n'hésitant parfois à des passagers, chauffeurs, apprentis gbakpa, et même des passants, selon des témoignages. Une action qui n'a pas manqué de plonger ce secteur dans une débandade, et qui a fortement perturbé la circulation dans le sens Yopougon-Adjamé.

Le jeudi 31 août 2017, l’agent de police Koffi Yao Esaï précédemment en service à la CRS 4 puis au palais de justice de Plateau qui rentrait de son service a été agressé par plusieurs jeunes munis d’armes blanches au quartier « Sable » à Yopougon. Ces derniers identifiés comme des « microbes » ont réussi à l’égorger sans qu’il ne puisse utiliser son arme.

Il faut dire que depuis quelques temps, l’insécurité en Côte d’Ivoire, et surtout à Abidjan est montée d'un cran. Il ne se passe un jour sans qu’il n’y ait des agressions de tous genres et même des attaques contre des commissariats et bases de forces de l'ordre à travers le pays. Les autorités ivoiriennes ont maintes fois rassuré la pouplation sur cette question, mais visiblement le phénomène des "micobes" qui a repris de bel après un moment d'accalmie commence a susciter des sentiments d'autodéfense au sein des communautés.

 

Daniel Coulibaly

 

Auteur:
Super User

LDA Newsletter

Ne ratez rien de l'actualité en continue, soyez aux premières loges des dernières news sur LADIPLOMATIQUE D'ABIDJAN