Côte d’Ivoire : L’amateurisme et le manque d’innovation, des freins au développement des start-up ivoiriennes (Opérateur économique)

Le  manque de professionnalisme et le défaut d’innovation forment un  boulet qui entraîne la chute des start-up ivoiriennes, a relevé Éric Dohou, jeune entrepreneur lors d’une rencontre d’échanges organisée par une plate-forme de réservation d’hôtels en ligne, rapporte l'AIP.

Axée sur le thème « E-commerce, super moyen de business en Côte d’Ivoire », cette rencontre d’échange a enregistré la présence de plusieurs experts du secteur.

Dans un rapport de la rencontre dont l’AIP a reçu copie, mardi, Éric Dohou a déploré le « manque de professionnalisme et d’innovation » qui constitue l’un des problèmes majeurs des start-up.

Selon lui, de nombreuses entreprises se contentent de faire du « copier-coller » sans plus-value, pendant que les précurseurs du secteur ont déjà posé les balises et possèdent déjà de larges parts de marché.

Pour M. Dohou, le e-commerce, à l’instar du commerce traditionnel, possède des règles à respecter pour assurer la pérennité de son business. Il a conseillé aux dirigeants des nouvelles start-up de s’adresser à des professionnels afin de maitriser les codes du business.

Directeur de Jumia Travel, Cyrille Nomel, estime que la présence de concurrents peut peser comme une motivation et pousser à l’amélioration du service. Cela doit se faire en prenant en compte les attentes du client qui est l’un des acteurs majeurs de la chaîne de valeur.

« Il faut regarder le business à travers les yeux de votre utilisateur et s’adapter à ses besoins », a-t-il affirmé, signalant que la clé de la croissance du e-commerce en Côte d’Ivoire se trouve dans l’assortiment.

Auteur:
Super User

LDA Newsletter

Ne ratez rien de l'actualité en continue, soyez aux premières loges des dernières news sur LADIPLOMATIQUE D'ABIDJAN