Côte d’Ivoire/Interdite de sortir du territoire, Affoussy Bamba réagit : « ce n’est pas normal !»

« Ce n'est pas normal ! » Voici en substance la réaction de maître Affoussiata Bamba-Lamine (ou Affoussy Bamba), ex-ministre ivoirienne de la Communication, mise « en observation » ainsi que d'autres proches du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro. Interdite par la DST de sortir du territoire ivoirien, elle ne cache pas son exaspération face à cette mesure administrative à son encontre.

L’avocate l’a fait savoir ce jeudi 26 octobre 2017 soir sur les ondes de la radio française RFI, dont elle était l’invité d’une session de journal. « Il s'agit de libertés fondamentales, notamment la liberté d'aller et venir, qui est protégée par notre Constitution », a pesté l’ex-ministre.

Avant de poursuivre : « Or là, on nous demande de nous retirer ces libertés et ces droits sans que le juge d'instruction, qui est le garant des libertés en soit informé. D'où ma surprise à ce niveau- là. Ce n'est pas normal, ce n'est pas de cette façon-là que les choses doivent se faire. Et il est important de le dénoncer et de le dire. »

En dépit des propos rassurants de part et d’autre sur l’état des relations entre le président Alassane Ouattara et Guilaume Soro, qui seraient aux beaux fixes selon les deux protagonistes, la tension reste visible entre les deux hommes, à travers des attaques mutuelles par presse et partisans interposés.

Une instruction prise récemment par la Direction de la surveillance du territoire (DST), ordonne la confiscation des passeports de trois proches de Guillaume Soro, à savoir son directeur de la communication Moussa Touré, le président de l’Amicale des Forces nouvelles, Félicien Sékongo, et Affoussiata Bamba-Lamine.

Armand Tanoh

Auteur:
Super User

LDA Newsletter

Ne ratez rien de l'actualité en continue, soyez aux premières loges des dernières news sur LADIPLOMATIQUE D'ABIDJAN