Actualités

Germain N'dri Aphing-Kouassi, directeur de cabinet au ministère ivoirien du Tourisme, a indiqué que la Côte d’Ivoire vise 5 millions de touristes à l’horizon 2020.

M. Aphing-Kouassi s’exprimait à l’occasion de la 2ème édition de Travel Awards organisée par Jumia Travel, le jeudi 25 janvier 2018 au Sofitel Hôtel ivoire d’Abidjan, où il représentait le ministre du Tourisme, Siandou Fofana.

«Le tourisme peut aider à dynamiser l’économie d’un pays. Et le ministère est bien conscient de cela et veut faire de notre pays la 5ème destination africaine », a-t-il ajouté, indiquant que l’initiative de Jumia Travel contribue à la relance du tourisme et oblige les hôteliers à améliorer leurs services.

Cyrille Nomel, directeur général de Jumia Travel, a expliqué que ces Awards ont pour objectif de créer une saine émulation entre les hôteliers, afin de les encourager à améliorer la qualité de leurs services, et visent également à récompenser les meilleurs du secteur.

Ainsi le meilleur hôtel de l’année 2017 est Sofitel hôtel Ivoire-Abidjan, selon le vote du public (50%) et les appréciations du jury (50%).

Meilleur groupe hôtelier national : Groupe Iroko (5 hôtels)

Coup cœur du voyageur : Romano Lodge (prix attribué à l’hôtel ayant eu la plus forte notation par les clients sur le site Jumia Travel

Meilleur hôtel partenaire : Hôtel Safir Abidjan (Prix attribué à l’hôtel ayant enregistré le plus de réservations via Jumia Travel en 2017)

Meilleure compagnie aérienne : Air Côte d’Ivoire

Meilleur hôtel corporate : hôtel de la Résidence (plus de réservation business via le site Jumia Travel)

Meilleur site/blog web touristique : Ivorian Food (prix attribué au site/Blog web touristique faisant la promotion de la destination Côte d’Ivoire)

Meilleur hôtel dans le grand Nord : Iris Frontière(Odienné)

Meilleur hôtel dans le Sud : Sofitel Hôtel ivoire-Abidjan

Meilleur hôtel grand Ouest : Sodetherm Hôtels les Cascades

Meilleur hôtel grand Est : l’Auberge Akwaba(Krindjabo)

Meilleur hôtel grand Centre : Hôtel de l’Art(Bouaké).

C'est dans l'optique de participer à la promotion du secteur du tourisme en Afrique que Jumia Travel organise les Travel Awards. Pour cette édition 2018, la cérémonie s’est déroulée simultanément en Algérie, en Côte d’Ivoire, en Tanzanie, en Ouganda, au Cameroun, au Ghana, au Nigeria, au Sénégal. Le Kenya célébrera ses Awards le 1er février 2018.

 

Daniel Coulibaly

 

Published in Economie / Société

La Côte d’Ivoire est un très beau pays avec des ressources naturelles immenses. Le pays est bien arrosé et possède une longue façade atlantique parsemée de lagunes et d’îles parfois encore vierges. Jumia Travel, acteur du tourisme ivoirien vous fait redécouvrir le parc national des îles Ehotilé.


Situé à l’est du pays, sur la lagune Aby pas loin d‘Assinie, le parc est composé d’une demi-douzaine d’îles sur plus de 500 hectares. Les îles les plus connues sont celle de Monobahas, Niamoan, Bitouaté, Élouamé, N’Gremon et Bossou Assouan qui est une île sacrée. La réserve a été créée en 1974 et elle est composée d’une faune essentiellement marine.

Comme toutes les zones humides côtières, le parc abrite une diversité exceptionnelle ; il a été recensé près de 128 espèces d’oiseaux réparties en 35 familles. Pour la plupart, ce sont des espèces aquatiques auxquelles s’ajoutent, durant la saison sèche, des espèces migratrices. Les lieux abritent aussi des mammifères spécifiques à la forêt tropicale ainsi que deux espèces qui lui confèrent son originalité. On y trouve une importante population de chauve-souris logée dans l’île Balouaté.

Les populations riveraines considèrent ces animaux comme le signe de la présence des parents disparus. Dans la lagune Aby, les lamantins cohabitent avec d’autres mammifères marins ; ici ils sont protégés car menacés de disparition depuis une dizaine d’années.

La population riveraine du parc est répartie dans 21 villages ; ils sont les premiers gardiens du parc car tenant à la préservation de leur habitat naturel. La population locale sert aussi de guide pour explorer l’ensemble des îles du parc. L’accès au parc est relativement facile de par sa proximité avec Assinie et Grand-Bassam ; une fois arrivé dans ces 2 villes, des taxis font la navette jusqu’à l’entrée du parc. L’accès est payant ainsi que les services d’un guide ; la visite du parc se fait en pirogue dans une ambiance conviviale.

 

Dominique Eliane Yao
Public Relation Jumia Travel-Côte d'Ivoire

 

 

Additional Info

  • Contributeur Contributeur
Published in Contributions

L’industrie hôtelière connaît un essor considérable depuis cinq ans en Côte d’Ivoire. Grâce aux investissements réalisés, le pays est désormais une destination privilégiée des grandes chaînes hôtelières qui trouvent le marché ivoirien propice notamment pour développer le tourisme d’affaire et attirer plus de conférences internationales. C’est dans l’optique de promouvoir davantage ce secteur que Jumia Travel, acteur de la promotion de la destination Côte d’Ivoire, organise les Awards du Tourisme en Côte d’Ivoire. Dénommée « Travel Awards Côte d’Ivoire 2018 », cette cérémonie se tiendra dans le mois de janvier sous le thème « La qualité au service de l’hôtellerie en Côte d’Ivoire».

La cérémonie des « Travel Awards » vise à inciter les acteurs du tourisme et les hôteliers ivoiriens à améliorer la qualité de leur service pour donner une bonne image de la « destination 225 ». Il s’agit, entre autres, d’évoluer sur la professionnalisation du secteur touristique et hôteliers, sensibiliser sur l’utilisation des outils du numérique, aider les hôtels en Côte d’Ivoire à répondre aux standards internationaux de l’hôtellerie.

Prévu pour le 25 Janvier 2018, la cérémonie des Awards du tourisme et de l’hôtellerie est à sa deuxième édition. Elle se déroulera en deux grandes phases dont la première sera meublée par des ateliers thématiques en journée. Plusieurs thèmes seront traités par des acteurs du secteur hôtelier et du numérique ivoiriens. Notamment la « digitalisation du secteur hôtelier », la « maîtrise et l’importance des méthodes électroniques de paiements », la « professionnalisation du business de l’hôtellerie », « hôtellerie et promotion de la destination Côte d’Ivoire ».
La soirée de récompense, clou de l'événement, réunira les acteurs du tourisme, de l’hôtellerie et du voyage en Côte d’Ivoire.

Les « Travels Awards » sont organisés par Jumia Travel en partenariat avec le Groupe Accor, leader mondial de l’hôtellerie et Côte d’Ivoire Tourisme, organe chargé de la promotion du tourisme en Côte d’Ivoire. L’événement est placé sous l’égide du ministère du Tourisme, et celui de la Culture et de la Francophonie.

En organisant les Awards de l’hôtellerie, Jumia Travel veut reconnaître et récompenser les mérites des hôtels ivoiriens, mais aussi fournir une référence crédible pour l’industrie touristique en Côte d’Ivoire.

Pour le bon déroulement du choix des hôtels, un système de vote est mis en place par Jumia Travel. Il consiste à solliciter le vote du public en ligne via un formulaire qui permettra de choisir le meilleur hôtel, la meilleure compagnie aérienne et le meilleur site ou blog touristique. Le vote du public comptera pour 50% et celui du jury, composé d’acteurs du secteur, comptera pour 50%.
Les hôtels lauréats recevront des trophées et plusieurs lots des entreprises partenaires à cet événement.

 

Daniel Coulibaly/Jumia Travel

 

Published in Economie / Société

La Côte d’Ivoire a enregistré, entre 2016 et 2017, plus de 1,5 millions de touristes dont 40% sont arrivés par voie aérienne, 58% par voie routière et 2% par voie ferroviaire, selon les chiffres du ministère du tourisme ivoirien et de Jumia Travel, acteur du tourisme panafricain.

Si l’arrivée par voie aérienne reste importante, nombreuses sont les personnes qui se plaignent, en silence, de l’irrégularité des coûts proposés aux voyageurs par les taxis de l’aéroport. Ces tarifs sont jugés trop excessifs par les voyageurs et touristes habitués à la circulation dans la capitale ivoirienne. Mais, jusqu’ici rien n’est fait pour mettre de l’ordre au sein des acteurs des transporteurs opérant sur l’esplanade de l’aéroport Félix Houphouët Boigny. Une situation qui n’est pas à la faveur de l’image du tourisme ivoirien.

« Il m’arrive quelques fois d’utiliser les taxis de l’aéroport pour rentrer chez moi. J’avoue que les coûts me surprennent toujours. C’est trop cher comparativement aux taxis de la ville qui nous envoient ici à l’aller », témoigne Camara Boubacar, jeune homme d’affaires.

À côté des clients ou touristes agacés par cette situation, il y a les conducteurs de la ville qui sont presque chassés sans raison valables par les hommes en armes. Un agissement dont les motivations restent incompréhensibles. Ont-ils un deal avec les chauffeurs véreux de l’aéroport ? Difficile à dire. Quoique tout porte à le croire.

De l’apport des conducteurs de taxis dans la promotion de la destination 225

Le secteur du transport joue un rôle important dans la promotion de la destination Côte d’Ivoire car les transporteurs en commun sont les premiers acteurs qui accueillent les touristes sur le territoire ivoirien. Il devient alors impératif que ceux-ci donnent la meilleure image d’eux-mêmes et du pays.

À l’instar de certains pays de la sous-région tel que le Maroc, la Côte d’Ivoire peut faire des conducteurs de taxis de véritables guides touristiques et engagés citoyens. Le professionnalisme et la connaissance parfaite du pays pourraient être des prérequis qui donneraient droit de conduire les touristes. Donner une formation aux conducteurs, réguler et normaliser les coûts participeraient à la promotion du tourisme ivoirien.

La certification TSA (Transportation Security Administration) par l’agence américaine de sécurité dans le transport depuis Avril 2017 pourrait aider à augmenter le trafic de la plateforme aéroportuaire ivoirienne dans les années à venir. D’où l’urgence de la régulation du secteur du transport en commun en général, en particulier la circulation au niveau de l’aéroport en vue de donner une image encore plus reluisante de la terre d’Éburnie.

Dominique Eliane Yao
Public Relation Jumia Travel-Côte d'Ivoire

 

Additional Info

  • Contributeur Contributeur
Published in Contributions

C'est dans la ville balnéaire de Grand-Bassam que sera installé, d’ici peu, le premier office régional du tourisme », c’est ce qu’a indiqué M. Assielou, conseiller du Directeur de Côte d'Ivoire Tourisme, jeudi 12 octobre 2017, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la première agence de voyage de Jumia Travail à Abidjan.

Selon lui, cet office va permettre de décentraliser Côte d'Ivoire Tourisme, afin d'une véritable promotion du tourisme ivoirien.

Il faut souligner que la destination ivoirienne est l’une des plus prisées au monde, mais le manque de structures pour la promotion des potentiels touristiques à travers le pays fait que le tourisme ivoirien peine à décoller. 

Daniel Coulibaly

 

Published in Economie / Société

Sem Eli Ben-Tura, ambassadeur d’Israël en Côte d’Ivoire, a reçu Serge Amany, le président du Réseau de la presse touristique et hôtelière de Côte d’Ivoire (Repthoci), le mardi 10 octobre 2017.

Serge Amany est allé présenter son réseau au diplomate Israélien, avant de lui proposer d’animer une conférence sur l’organisation et le développement du Tourisme dans son pays.

Très émerveillé, l’ambassadeur Ben-Tura a immédiatement donné son accord, saluant l'idée de ce réseau mis sur pied par des journalistes pour la promotion du Tourisme en Côte d’Ivoire.

Il entend donc animer une conférence sur le thème: ‘’L’organisation du Tourisme en Israël. Modèle pour le développement du Tourisme en Côte d’Ivoire’’.

« Il faut identifier la cible. Les agences de voyages qui organisent des pèlerinages en Israël. Et surtout les chrétiens pour qui, il y a beaucoup à voir, mais aussi par les musulmans », a-t-il ajouté, relevant les potentialités touristiques que dispose la Côte d’Ivoire

 

Izoudine Youssef

Published in Economie / Société

LDA Newsletter

Ne ratez rien de l'actualité en continue, soyez aux premières loges des dernières news sur LADIPLOMATIQUE D'ABIDJAN

+ Dossiers

Situé à 7 km de la ville de Bondoukou (région du Gontougo) près de la frontière ghanéenne, le village de Soko(Royaume Bron Gyaman) doit son nom à la d&...