Les premiers migrants que le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés a réussi à évacuer de la Libye seront accueillis en France début janvier. Il s'agit de 25 personnes en provenance de l'Érythrée, de l'Éthiopie et du Soudan.


C’est ce qu’a confié Pascal Brice le directeur général de l'Office français de protection de réfugiés et apatrides (Ofpra), à l'issue d'une mission à Niamey, lundi 20 novembre, à l’AFP.

Cette action de l Ofpra intervient dans un contexte où des migrants sont vendus comme esclaves aux enchères en Libye, où règne le chaos, et qui a provoqué une forte émotion, suscitant des réactions indignées à travers le monde.

Ces réfugiés, arrivés à Niamey le 11 novembre, avaient bénéficié de la première évacuation de Libye menée par le HCR. Il s'agit d'un groupe de 25 personnes, Érythréens, Éthiopiens et Soudanais, et comprenant "15 femmes et quatre enfants", a précisé Pascal Brice, au terme de cette mission qui a également permis d'entendre 47 réfugiés vivant actuellement au Niger.

Le HCR avait présenté à l'Ofpra une liste de personnes repérées pour leur besoin de protection et celles qui seront retenues, après une évaluation sécuritaire, obtiendront le statut de réfugié "très rapidement" après leur arrivée en France, a précisé Pascal Brice.

Ils seront d'abord hébergés en structures collectives, "le temps de leur donner un certain nombre de clés sur la vie en France", a-t-on précisé à la DGEF (Direction générale des étrangers en France) qui coordonne l'opération de réinstallation.

Après ce sas de quelques mois, une nouveauté dans les processus de réinstallation, ils seront orientés vers des logements classiques. "C'est d'abord une manière de sauver des personnes qui sortaient d'un véritable enfer, avec des tortures, des viols, des enlèvements d'enfants", a ajouté M. Brice.

 

Daniel Coulibaly/Source AFP

 

Published in International

Le président ivoirien Alassane Ouattara a reçu les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs accrédités dans notre pays en qualité d’Ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires, le vendredi 29 septembre 2017, au Palais présidentiel-Abidjan.

Selon une note de la présidence ivoirienne, il s’agit de Julie Shouldice du Canada, Ibrahim Isah de la République Fédérale du Nigeria et Gilles Huberson de la République française.

L’Ambassadrice Julie Shouldice a réaffirmé sa détermination à apporter sa contribution pour le renforcement de la sécurité dans la sous-région ouest-africaine, le respect de l’Accord de Paris sur le climat et l’autonomisation des femmes ivoiriennes. Elle entend également œuvrer à l’approfondissement, à la diversification et au renforcement des relations commerciales et économiques entre les deux pays.

De son côté, l’Ambassadeur du Nigeria s’est engagé à œuvrer pour la mutualisation des efforts en matière de renseignements et de coopération économique entre Abidjan et Lagos, les deux grandes économies de la CEDEAO’’.

L’Ambassadeur de France Gilles Huberson qui remplace Georges Serre, a exprimé son engagement à contribuer au développement des relations de coopération bilatérale ‘’historiquement exceptionnelles’’, qui existent entre la Côte d’Ivoire et la France.

 

Daniel Coulibaly

Published in Vie diplomatique

Un incident s’est produit entre Edison Cavani et Neymar Jr au cours du match Marseille-PSG, lors de la 6ème journée de la Ligue française. Une affaire de penalty a créé une brouille entre les deux attaquants, provoquant un malaise au sein de l’équipe. Pour calmer les ardeurs, le président du PSG a proposé une prime d'un million d'euros à Edinson Cavani pour laisser Neymar tirer les penalties. Mais,  ce dernier a opposé un refusé catégorique.

Selon, le journal espagnol El Pais que cite le site français Fooball.fr, le président parisien serait intervenu pour proposer une prime d’un million d’euros à Edinson Cavani pour laisser Neymar tirer les penalties, l’idée du dirigeant qatari étant de rendre automatique la prime promise à l’Uruguayen s’il termine meilleur buteur de Ligue 1.

Mais selon le quotidien madrilène, l’ancien Cavani aurait opposé une fin de non-recevoir à son président, refusant en effet de céder sur ses prérogatives.

En clair, pour le joueur, c'est une question d'honneur et de défi personnel. L’argent importe peu !

De quoi obliger des proches de Nasser Al-Khelaïfi à se retourner vers Neymar, lui expliquant qu’il était un joueur total et qu’il n’avait pas besoin des penalties pour être le «roi de l’équipe». Mais l’entraineur, Unai Emery dit avoir résolu ce problème : «"Cavani et Neymar sont les deux tireurs. Le choix du 1er et du 2e tireur, je l’ai fait et on va faire comme ça", s’est-il ainsi contenté d’expliquer en conférence de presse avant le match face au MHSC, ajoutant "avec notre analyse des statistiques faites en début de saison, nous avons défini les tireurs. Les deux joueurs qui sont ici pour frapper sont Cavani et Neymar.".

Daniel Coulibaly

Published in Sport / Culture

Dans le cadre du renforcement de la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée, la marine nationale française organise un programme d’exercice dénommé « African Nemo » qui consiste à renforcer les capacités des marines nationales, afin d'assurer la sécurité de leur zone maritime, du 10 au 18 septembre 2017.


En conférence de presse mercredi sur le Bâtiment de Projection de Commandement(Dixmude) qui a accosté à 22 km en mer des eaux ivoiriennes, à Abidjan, le commandant de bord Jean Porcher a donné les objectifs visés par cet exercice à l’intention des marines riveraines.

Il s’agit de la lutte contre la piraterie maritime et les trafics illicites, la lutte contre la pêche illicite et la lutte contre la pollution de l’environnement et des Ressources maritimes, etc.

« C’est une collaboration pour aider les pays riverains du Golfe de Guinée à assurer la sécurité de leur zone maritime contre le banditisme, la pollution maritime, trafic de stupéfiants, etc », a-t-il expliqué, ajoutant qu'il est important que ces zones soient sécurisées de façon concertées.

En ce qui concerne la Côte d’Ivoire, la marine ivoirienne a pu suivre une formation sur la lutte contre les incendies à bord d'un bateau civil et porter secours aux éventuels blessés. Une simulation d’un navire civil en feu sur le BPC a mis en contribution l’intervention des pompiers marins ivoirins qui a été à la fois appréciée par les instructeurs français et les autorités maritimes ivoiriennes.

« Cela démontre de l’excellente coopération entre les marines nationales françaises et ivoiriennes »,  a indiqué le chef d’Etat-Major de la marine ivoirienne, le contre-amiral Djakaridja Konaté.

Il faut souligner que le "African Nemo" est en prélude à un symposium qui se tiendra à Dakar(Sénégal) du 19 au 20 septembre prochain, et qui verra la présence de tous les Chefs d’Etat-major des marines nationales des pays du Golfe de Guinée (Bénin, Sénégal, Ghana, Côte d’Ivoire, etc). Il s’inscrit dans la volonté des chefs d’Etat africains manifestée lors du Sommet de Yaoundé en juin dernier, de protéger leurs espaces maritimes et de lutter contre la criminalité maritime dans cet espace constituant un véritable défi pour le développement en Afrique.

Daniel Coulibaly

 

 

 

Published in Economie / Société

L’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire Georges Serre a indiqué que la communauté française en terre ivoirienne dépasse les 19 mille âmes, lors de son discours officiel marquant la célébration de la fête du 14 juillet de son pays, à la Résidence de France à Abidjan, le vendredi dernier.

Ces Français, selon lui, contribuent à la vie économique et font partie intégrante de la vie du pays.

Il a fait un point d’honneur aux établissements d’enseignement homologués par la France qui comptent près de 10 mille élèves.

Pour le travail d’excellence accompli, M. Serre n’a pas manqué de féliciter tous les acteurs du secteur qui œuvrent à de bons résultats chaque année.

 

Daniel Coulibaly

Published in intégration

Dans le cadre des 8èmes jeux de la francophonie qui se tiendront du 21 au 30 juillet 2017 en Côte d’Ivoire, la ministre française des Sports, Laura Flessel, sera à Abidjan, selon l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Georges Serre.

Published in Sport / Culture

Les relations bilatérales entre la Côte d’Ivoire et la France sont au beau fixe. En 2016, on note l’augmentation de 35 mille à 45 mille le nombre de demandes de visas français enregistrées pour 15% de demandes rejetées.

Published in Economie

Georges Serre l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, a annoncé, la gorge nouée, son départ du pays, sans toutefois donner la date précise. Le diplomate français tenait son discours officiel à l’occasion de la fête nationale du 14 juillet de son pays, à sa Résidence d’Abidjan, le vendredi 14 juillet 2017, en présence du président ivoirien, Alassane Ouattara. Un départ qui intervient 6 après son arrivée en terre éburnéenne.

Published in Vie diplomatique

LDA Newsletter

Ne ratez rien de l'actualité en continue, soyez aux premières loges des dernières news sur LADIPLOMATIQUE D'ABIDJAN