Côte d’Ivoire : La ville universitaire d’Adiaké sort de terre bientôt, le financement bouclé

 

Ce sera l’un des fleurons de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique en Côte d’Ivoire. La vile universitaire d’Adiaké est en train, peu à peu, de passer de projet à réalité. La Diplomatique d’Abidjan (LDA, www.ladiplomatiquedabidjan.com) apprend de source proche du dossier que le lancement des travaux de cet ambitieux projet est prévu dans le premier trimestre de 2021.

163 milliards FCFA déjà obtenus

Deux cent cinquante millions (250) d’euros, soit Plus de 163 milliards de FCfa. C'est le montant de l’appui financier obtenu par l’État de Côte d’Ivoire, dans le cadre du Programme de décentralisation des universitaires (PDU).

Le financement acquis auprès de la Deutsche Bank, avec une garantie UKEF, est destiné à la construction de la première tranche de la ville universitaire d’Adiaké. Cette dernière devrait accueillir 6000 étudiants. Le financement concerne aussi l'acquisition de 4500 lits sur les campus universitaires d’Abidjan et Bouaké.

970 hectares

L’Université d’Adiaké sera construite sur une superficie de 970 ha pour accueillir à terme 50.000 personnes.

En ce qui concerne les spécialités, ses offres de formation couvriront différents domaines. Notamment, cinéma et industrie culturelle ; nanotechnologies et communication ; arts et culture ; sciences de gestions, sport et médecine.

L’extension des cités universitaires permettra à l’Université Félix Houphouët-Boigny de bénéficier de 500 lits pour les jeunes filles et 2000 lits pour l’université d’Abobo-Adjamé.

Le campus II de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké, quant à lui, accueillera 2000 lits.

Le PDU est une initiative du gouvernement ivoirien mise en place en 2014 pour accélérer le développement des investissements en milieu universitaire.

En attendant, le dédommagement des populations impactées

L’Etat ivoirien, comme l’annonçait LDA il y a quelques mois, a déjà procédé, en décembre 2019, au recensement des populations installées sur les emprises du chantier, en vue de leur probable dédommagement.

Ce sont 144 propriétaires terriens qui bénéficieront de purges des droits coutumiers d’un site d’une superficie de 860,6 ha, pour un montant de 6,45 milliards de FCFA.

AT

Auteur:
LDA Journaliste

LDA Newsletter

Ne ratez rien de l'actualité en continue, soyez aux premières loges des dernières news sur LADIPLOMATIQUE D'ABIDJAN